Le Linuxien
Ubuntu 22.04 la nouvelle version LTS

Bonjour, cette semaine est sortie la nouvelle version d’Ubuntu en version LTS la 22.04, cette nouvelle version apporte peu de changement par rapport à la 21.10 mais un peu plus quand on regarde la dernière version LTS 20.04.

Tout d’abord, reprenons les bases : qu’est-ce qu’une version LTS ? LTS veux dire long time support, c’est une version prévue pour avoir un support au niveau mise à jour et driver sur 5 ans voir un peu plus selon les fournisseurs de paquets et drivers. La différence entre ces versions(LTS) et les autres versions et définie par le temps de support et de mise à jour sur ces machines, les autres versions n’ont qu’un support de 3 ans et les développeurs de paquet préfère directement passer sur une version LTS dès qu’elle est disponible.

Pourquoi prendre les versions intermédiaires ? Ce sont surtout des versions qui ajouts des nouveautés qui seront présentes pour les prochaines version LTS (mise à jour du noyau, nouveaux paquets, aspect graphique et autres).

Qu’elles sont les nouvelles de cette version 22.04 :

La mise en place du noyau 5.17 et 5.15 pour ceux qui sont en rolling release (qui passe d’une version LTS à une interversion appeler non stable).
Les drivers Nvidia sont intégré au Ubuntu driver et ne sont plus pour plus de facilité d’installation(les deux sont possibles).
Quelques mise à jour de langage : CC passe en version 11.2.0 release, binutils en 2.38, glibc en 2.35.Python  passe en version 3.10.4, Perl  évolue en 5.34.0. Par défaut, le LLVM sera en version 14. golang aura une version par défaut 1.18.x. rustc s’introduira en version 1.58.
OpenJDK 11, OpenJDK 18 seront disponible à l’installation, mais pas mis par défaut
pour finir, le Ruby   évolue de la v2.7.4 to v3.0.

De plus en plus de paquet préinstallé sur le système sont passé en version Snap dont Firefox (il vous faudra le changer et passer en version apt si vous souhaitez installer gnome extension pour modifier l’apparence de gnome) libre office ou encore Thunderbird.

Dans les autres logiciels liés au système (qui eux ne passent pas par snap) nous avons :

  • BlueZ 5.63
  • CUPS 2.4
  • NetworkManager 1.36
  • Mesa 22
  • Poppler 22.02
  • PulseAudio 16
  • xdg-desktop-portal 1.14
  • Bien évidemment, le passage à gnome 42 et avec lui l’arrivée de nouvelle couleur pour votre système.

    Pas encore de changement au niveau de l’installateur (vu que pas mal de discours ont été fait l’année dernière à ce niveau).

    Ubuntu à ajouter sur cette nouvelle sortie le support du zswap qui permet une meilleure utilisation des Raspberry Pi 4 (2GO), cela permet donc d’installer la version desktop dessus.

    Pour le télécharger : image iso

    Pour mettre à niveau votre machine : par ici qu’il faut regarder

    et pour plus de detail consulter le discourse officiel qui vient de sortir la release note.

    Enfin reçu le smartphone pliant

    Bonjour, la dernière fois, je vous parlai de mon futur achat de smartphone pliant. En cette fin de semaine, j’ai reçu celui-ci, j’ai décidé de me tourner vers une marque inconnue en France et de croiser les doigts. Car c’est un téléphone importer de Chine donc bye bye les services google.

    Le smartphone que j’ai donc choisi est le royole flexpai 2, un smartphone à écran pliant évidemment je me suis renseigné autour de la marque avant de le prendre, car j’hésitai encore avec le oppo find n. Il s’avère que royole est l’une des plus grandes marque d’écran pliable pour le domaine professionnel en Asie.

    Un peu déçu aucune marque n’est encore fait d’écran pliable dans l’autre sens (j’entends sans écran visible quand celui-ci est fermé).

    Le vendeur m’avait contacté auparavant afin de me préparer le smartphone et il m’a mis en place gspace, un espace qui permet d’y ajouter les applications google, bien pratique pour mon compte perso et toutes les applications qu’ils l’utilisent. En Chine, ils n’ont plus le droit de mettre en place les services google sur leurs smartphones (par souci d’espionnage tout ça tout ça)

    À coter de cela j’ai rajouté quelques autres stores pour l’utilité et avoir les applis sans passer par cet espace, j’ai donc rajouté le store Amazon pour tester et surtout aptoide qui installe les apk via ce store. Un détail dont j’ai dû faire attention lors de l’installation des applications, c’est la version Android, car avec water Os (l’Android modifier de ce smartphone) nous sommes en version 10 hors la dernière est la 11 ce qui peut amener a des incompatibilités de logiciels.

    Finalement je suis content de ce que j’ai fini par avoir sur mon téléphone, il ne me reste plus qu’à réussir à avoir de quoi proteger ce téléphone, car il offre avec une pochette en cuir de protection mais elle n’est prevu que pour le transport pas plus donc on vera a l’avenir.

    Chrome OS Flex la version qui passe partout

    Bonjour, cela fais une semaine plus ou moins que je roule sans nouvelle information croustillante à me mettre sous la dent. Aujourd’hui on revient avec une actualité de Google avec chrome os flex une toute nouvelle version du système d’exploitation, Enfin pas vraiment, cette version est prévue pour s’adapter sur tous les PC.

    Il y a quelque temps, Google avait racheté CloudReady afin d’avoir la possibilité de réinstaller le système ou juste de l’installer sur de nouvelles machines. Le seul souci rencontrer à cela est comme pour les macs la compatibilité du matériel avec le système, seul les drivers des Chromebook était intégré donc juste installable sur les matériels compatibles.

    C’est pour cela que Google vient de sortir la version flex de son système afin d’être accessible a encore plus d’utilisateur, il est annoncé qu’il pourra être mis en place sur toutes les machines possibles.

    La procédure d’installation reste simple et est identique à celle déjà conçu, il faut l’extension chromebook recovery, après installation, il faudra sélectionner Google chrome os flex et utiliser la version de développement instable. Ensuite sélectionner votre clef USB et laisser l’utilitaire faire sa popote.
    En dernier temps, il suffira de boot sur votre clef et suivre les instructions afin d’installer le système.

    Toutes les informations sont ici .

    Je me lancerai là-dessus ce soir (16/02/2022) si je peux me lancer dans une vidéo je rajouterai cela à la suite.

    On dirait que les développeurs de peppermint lisent le blog

    Bonjour, suite à la mort tragique su PDG du détenteur du système d’exploitation peppermint en 2020 celui-ci a été laisser à l’abandon, la semaine dernière quelques développeurs du projet se sont remis sur le projet en mémoire du créateur.

    Aujourd’hui nous avons déjà appris que le projet été prêt et est déjà disponible en téléchargement.

    On va énoncer un peu ce qui est prévu sur cette nouvelle version 11 :

    Ils avaient prévu de changer la base du système, mais finalement se sont résigné pour laisser place à Debian 11 la version la plus récente (sortie l’année dernière).

    Niveau installation de système, les développeurs se sont tourné vers celui des Arch Linux (manjaro, endeavor os) calamares en remplacement de ubiquity.

    Nouvelle apparition : une interface post install avec le choix du navigateur (rien de prévu par défaut) des logicielles extra à peppermint et la possibilité de modifier les configs systèmes.

    Les paramètres du système ont été réuni dans le peppermint hub afin de retrouver les paramètre de Debian de XFCE et autre, toute ranger en catégorie.

    D’ailleurs XFCE remplace totalement LXDE car auparavant on pouvait y avoir quelques outils LXDE par-ci par là, ici plus aucune trace de l’ancienne interface.

    Pour finir nemo remplace thunar comme gestionnaire de fichier.

    Toutes ces informations sont retrouvables ici.

    Vidéo présentation comming soon si l’OS se laisse émuler tranquillement.

    Les systèmes d’exploitation (Linux) de 2022

    Bonjour, aujourd’hui on va faire une liste non exhaustive d’élément non hiérarchisés ayants pour dénominateur commun : les systèmes d’exploitation Linux pour 2022 (ouai un top). Avec les années, mes gouts et la vision des OS s’aiguisent ce qui va me faire sortir un top plus ou moins différents du précédent.

    Niveau bureautique et utilisateur simple :

    1. Zorin OS: basé sur Ubuntu il fait partie de ceux qui ont la plus grande ressemblance avec Windows et qui pourra au mieux adapter les utilisateurs. Grâce à sa logithèque tout droit tiré de gnome et son interface XFCE ou gnome qui permet aux utilisateurs fluidité et ergonomie. Pour votre matériel, aucuns soucis la base Ubuntu permet d’accéder à un large panel de matériel compatible entre imprimante, carte graphique et autre un des systèmes que je conseille à tous utilisateurs qui souhaite changer. Le seul petit hic, et encore, c’est éventuellement un plus, c’est la possibilité d’avoir une version complète appelée “ultimate” au prix de 39€ avec du suivi un support et plein de possibilité au niveau personnel comme professionnel.

    2) Manjaro Linux : ici nous avons la très connue Manjaro basée sur arch linux il reste un des tops OS de distowatch. Entre autre, car celui-ci propose une large variété d’environnement de bureau, mais aussi grâce à sa facilité d’installation de logiciel grâce à pamac. Personnellement sauf si vous savez modifier l’interface de gnome, je vous conseille toutes les versions sauf celle-ci (qui est pourtant la principale) mais quant un utlisateur n’a jamais recontrer gnome il vaut mieu le laisser à coter ou lui préparer le travail.

    3) KDE Neon : encore un système basé sur Ubuntu avec l’environnement de bureau KDE, elle est légèrement plus intéressante que la version Ubuntu KDE de base, car la fluidité de celle-ci est amélioré. Un accès à la logithèque KDE, les logiciels supplémentaires proposer par KDE (KDE connect). La compatibilité du matériel accentuer par la base Ubuntu.

    Ma découverte de l’année se va être : EndeavourOS et Gecko linux deux systèmes ou il faut un peu de connaissance sur Linux afin de configurer, installer des paquets et autre. Gecko basé sur Opensuse est plus accessible que Endeavor car tout plein de logiciels permettre d’éviter de lancer le terminal.

    Pour finir cet article, le système que je vais regarder un peu de près, c’est CutefishOS ou tout du moins l’environnement de bureau Cutefish qui ressemble assez au mac (apple). Je trouve cet environnement un peu plus intéressant que la mode actuelle des bureaux avec des docks (Elementary os, Garuda et autre). Manjaro a créé aussi leur version avec l’environnement cutefish qui encore plus intéressante, car pamac ajoute encore plus de faciliter à utiliser le système.

    N’hésiter pas à préciser vos favoris et vos recommandations en commentaire.

    Le futur Murena Fairphone 4 est disponible à la précommande

    Bonjour, aujourd’hui on va être entre la présentation et l’annonce, car à partir du 1er janvier sera disponible le dernier smartphone de la marque Murena disponible à la précommande.

    Tout d’abord vous allez me demander ce que c’est que la marque Murena: c’est une marque française qui depuis quelques années propose des smartphones de marques avec le systeme e/OS/ installer dessus.

    e/OS/ est un système d’exploitation basé sur Android (plutôt sur lineageOS qui est un fork Android), mais dégooglisé afin d’éviter tout pistage des GAFAM. La base Android permet de ne pas être perdu, pas mal d’application open source remplace ceux de la version “googliser” et finalement pour télécharger vos applications, un store conçu par les créateurs du e/OS/ récupère les apk et leurs dernières versions afin de l’installer sur votre téléphone. D’autant plus que vous aurez l’approbation d’Edward Snowden pour votre choix d’os qui avait annoncé il y a quelque temps que ces versions open source ou sans traqueur étaient les versions les plus sécuriser quant au point de vue de vos données personnelles (tout dépend aussi de ce que vous en faites)

    Avec suppléments d’enquêtes

    Pour son futur smartphone la firme prévoit de vendre le Fairphone 4 dans ces deux versions avec leur propre version dégoogliser, pré-commandable à partir du 1ᵉʳ janvier les commandes partirons à partir du 10. Vous recevrez un kit complet (pas comme les smartphones actuels) avec chargeur complet et paires d’écouteurs. Il annonce aussi sur leur site le changement d’avis de 14 jours, le paiement sécuriser (ça semble logique, mais je le précise) une garantie de 12 mois pour les téléphones reconditionné et deux ans minimum pour les neufs.

    J’avais voulu tenter l’expérience il y a quelque temps sur d’ancien smartphone, mais commandant mes smartphones en Chine le bootlader n’est pas très accessible et ne permet pas forcément de changer d’OS (cheh à moi).

    Si vous souhaitez faire un tour sur leur boutique ça se passe ici.

    Peppermint, l’OS oublier

    Bonjour, aujourd’hui je vais vous présenter un système d’exploitation un peu méconnu, mais qui reste une alternative légère et pratique pour des pc anciens ou avec peu de ressources : je parle de peppermint.

    Ce système est basé sur Debian et Lubuntu en version LTS (long time support) normalement avec un support sur le système tout les 4 ans, ce système quant à lui propose une nouvelle version tous les ans (plus ou moins) .

    Sur l’interface, il ressemble assez à Linux mint, cette apparence a dû venir quand mint est passé à cinnamon et mate, de son côté peppermint a choisi lxde/xfce. Cela ne m’étonnerait pas d’apprendre que développeurs soient passé d’un projet à l’autre suite à ces annonces.

    Ces derniers temps, nous n’avons que très peu d’informations quant aux éventuels mis à jour ou nouvelle version à venir, j’espère que le projet ne s’écroule pas doucement.

    Dans mon utilisation, cela remonte à quelque temps, je l’utilisais surtout quand on me donnait ou on rapportait des pc assez anciens (début 2000 qui tournait la plupart sous XP). J’utilisais mint de basse et quand celle-ci était trop gourmand en ressource (surtout processeur) je passais le pc sous peppermint, car très ressemblant facile d’utilisation. Le seul petit souci est la multitude de logiciels/application liée a XFCE/LXDE dans le système ce qui peut perdre certain utilisateur.

    https://youtu.be/ZkJa23VTU6o
    Lilidog openbox sur une Debian

    Bonjour, aujourd’hui on fait son tour sur distrowatch pour regarder les futurs systèmes qui vont être ajouté à la plateforme. Dans les futurs bac, nous avons lilidog, un système d’exploitation basé sur Debian, avec un environnement de bureau Openbox.

    Sur cet environnement, qui est l’un des plus légers, on retrouve des accès rapides au logiciel grâce au clic droit. En arrière-plan, on voit des accès rapides avec des raccourcis et malgré tout on a quand même une barre de tache et 4 boutons en bas à gauche : les 3 premiers sont des accès rapides aux fenêtres, le plein écran, fenêtres superposés et abaissés toutes les fenêtres. Le dernier bouton permet d’accéder à un outil de modification du thème afin de modifier l’apparence de celui-ci.

    Au niveau logiciel, on reste soft : firefox, thunderbird et quelques applications de base. En plus de cela vous avez un sous menu pour modifier les configurations ou encore un menu qui permet d’installer des logiciels, genre steam, qemu, libre office.

    Pour télécharger et tester le système retrouve le sur sourceforge.

    Windows 11 SE qu’attendre de cette version ?

    Bonjour, nous avons appris hier la future sortie de Windows 11 SE, une version un peu particulier prévu pour concurrencer les Chromebook.

    C’est un peu plus que cela, car avec cette version Microsoft conçoit ce système pour les ordinateurs liés à l’éducation national, étant développé avec des groupes d’étudiants et enseignants le système va servir dans l’éducation. Les modifications de cette version sont minimes : les applications en plein écran pour éviter les distractions, un one drive connecté et avec un espace de stockage améliorer et une vérification des applications installés sur la machine.

    Vous aurez aussi la possibilité d’accéder aux “logiciel” office, je mets des guillemets, car il n’est pas encore préciser si cela sera une version 365 spéciale éducation ou juste les versions web directement lancer depuis edge.

    source

    Pour l’occasion, Microsoft et les partenaires vont pouvoir vendre des pc avec windows 11 SE installés dessus et ne mettrons pas en place d’ISO ou de moyen de l’installé. Le seul pc proposer pour le moment est la surface spéciale édition en version 4 GO et 64 GO de stockage.

    source

    Pour ma conclusion, cela ressemble aux anciennes versions starter lancer précédemment a ceci près que ces versions était bien plus légère et pouvait se mettre en place sur des pc moins puissants, ici Microsoft n’a rien préciser là-dessus, d’autant plus que la config minimum est la même que celle de windows 10.je ne pense pas que l’on pourra concurrencer Chromebook avec cette version, car celui-ci est basé sur Linux et contient peu de surplus comme pourrait contenir Windows, donc c’est vraiment du light.

    Potabli, l’OS multiplateforme open source

    Bonjour, aujourd’hui petit tour sur distrowatch et aujourd’hui va découvrir un système open source nommé Potabli.

    potabli est un système d’exploitation conçu pour être multiplateforme entre autre sur le site, nous pouvons découvrir une version desktop serveur et smartphone.

    Le deuxième petit détail à savoir est qu’il a été conçu sur une autre base qu’Ubuntu et ses dérivés. D’après les documentations, il est basé sur illumos un fork de freeBSD, et des outils core NGS.

    Les développeurs de ce système souhaitent entre autre réussir la ou BSD ne réussi pas forcément et mettre en place des systèmes innovant sur leur système déjà via un logiciel de gestion de paquet revu et la mise en place sur leur système de flatpak et appimage via celui-ci. Au niveau de l’affichage, Potabli fonctionne grâce à un serveur de bureau Xorg et de lumina, quant au gestionnaire de fichier insight est présent pour vous montrer cela.

    Grâce à ce système, on assiste depuis quelque temps à une création : la ou les derniers OS qui sortent sont des copies plus ou moins cacher d’autres systèmes déjà existants ou l’on vient mettre un thème ou revoir l’aspect graphique du bureau. Ici nous avons la création d’un système où l’on vient adapter les outils d’on l’on a besoin quitte à en faire un “truc” un peu light, mais fonctionnel. Le challenge d’aller chercher un système utilisable sur smartphone comme sur pc est une complication de plus qui va j’espère leur permettre de repousser leur limite et non pas faire le minimum qui soit juste utilisable de chaque coter.

    Pour le moment seul le projet desktop est présent en version BETA, mais leur blog a l’air bien fourni et donne de nombreuses nouvelles.