Le Linuxien
Expliquer Docker à tous

Bonjour aujourd’hui un peu d’explicatif et d’informatif. Ces dernières années ont à pas mal entendu parler de Docker de conteneur et bien d’autre, sans vraiment comprendre ce qu’il en était, souvent pour des projets en cours ou des projets de côté, un peu oubliés. Quand tu n’as plus ou pas encore ta commande Apt ou ton paquet les forums et suivi GitHub proposent souvent leurs dockers afin d’installer leur logiciel.

Le logiciel docker a été créer par Solomon Hykes en 2013 aux seins de la société dotcloud qui proposer l’intégration de language de code au sein d’une entreprise via un système d’api pour des applications et logiciel aux seins de diverses entreprises. Par la suite le créateur à développer un système qui permet de virtualiser un environnement de travail pour du développement, donc un conteneur détient : le logiciel et l’environnement pour le faire travailler. le logiciel reste open source et donc permet plein de fork, en 2019 le créateur c’est donc permis de vendre le logiciel docker (non la licenses ) dockers à mirantis.

Niveau fonctionnement, j’ai eu un peu de mal à suivre, mais de façon claire : Docker permet un équivalent d’une minimachine virtuel, je pense que ça doit être le même principe que wine. Ici on ne vient pas forcément amener à virtualiser un système d’exploitation complet, mais juste un language de programmation sans avoir besoin de l’installer (un peu comme une version portable de l’installation).

Je pense que c’est l’image la plus explicite (source : itechrecuit.net)

Si on arrive à faire un fork bien conçu, je pense que l’ont pu créer un concurrent à wine comme préciser précédemment .

J’ai de mon côté un peu plus compris à quoi cela servait et les possibilités de ce système il ne reste plus qu’à apprendre à l’utiliser sur Windows et sur Linux.

Gao & Blaze un jeu Android libre et sans collecte de données

Bonjour, aujourd’hui on va parler jeu vidéo et un peu plus sur smartphone grâce à ce jeu développé par “la bousole” une coopérative liée à framasoft.

Ce jeu est un Léger mélange de mini jeux avec des choses simples et pratique comme retrouver une photo dans votre téléphone via un zoom, pas mal de petits jeux liés à votre téléphone (contact, photo, fichier, etc).

Tout cela lier à un système de conversation préconfigurer afin de dialoguer avec différentes personnes plus ou moins imaginaire, j’imagine que c’est basé sur les profils de leur communauté, mais cacher derrière des pseudos.

Pour agrémenter tout cela vous avec une petite boutique pour de la déco et des objets exclusive.

Le jeu a été surtout créer pour proposer aux personnes la dur réalité de l’espionnage à tous les niveaux ainsi que la collecte de données, permettre aussi un attrait de recherche et de compréhension.

C’est assez sympa de voir que le libre se diversifie et cherche toujours à produire de nouvelles choses, d’autant plus que c’est ce qui m’intéresse vraiment.

En conclusion : ce jeu ressemble de loin au jeu où l’on retrouve un téléphone perdu et le but et de retrouver son propriétaire via les informations du téléphone, mais ici nous travaillons avec notre propre téléphone, ce qui est encore plus dingue et qui nous montre à quel point nous sommes vulnérables.

RustDesk, votre teamviewer open source

Bonjour, aujourd’hui présentation d’u logiciel de prise de main à distance qui pourra plaire à tous.

RustDesk est une alternative tres resemblante à teamviewer tellement que l’on pourrai croire à un fork.

Ici nous avons un logiciel qui fourni un code et un mot de passe permettant de prendre la main sur le pc en question, en les fournissant à un tiers les codes disponibles.

le logiciel est disponible sur toutes les plateformes. une version serveur sur docker et un client sont disponible afin de rester en local car pour le moment tres peu de serveur sont disponible:

SeoulAWS lightsail1 VCPU / 0.5GB RAM
SingaporeVultr1 VCPU / 1GB RAM
DallasVultr1 VCPU / 1GB RAM

Pour la doc de l’installation du serveur RustDesk

Par la suite, votre client est installé vous allez pouvoir le paramétrer via les 3 petits points à coter de votre ID afin de paramétrer les serveurs option de communications et autres.

à vous de vous amusez à prendre la main sur les pc enregistrer et autre afin de dépanner le maximun de gens à distances .

disponible sur MAC, Linux,Windows,Android et meme une version en ligne en beta directement sur le site .

Les meilleures distributions 2022 (avis personnel)

Bonjour, nous voila bientôt en milieu d’année, on va faire un classement annuel des distributions que je conseille, celle-ci sera en deux partis avec une partie pour jouer et l’autre en simple bureautique, parce que durant l’année passée j’ai pas mal testé les systèmes avec certain bien, mais ont du mal à intégrer les options pour jouer (pilote carte graphique, lutris steam ou autre pas installable…).

Niveau gaming :

Ubuntu: un classique, on ne peut pas passer à coter, permet de jouer à tous vos jeux, possède tous les pilotes. On ne la présente plus, peu importe ce que l’on cherche, quelqu’un l’a déjà fait sur Ubuntu et cela permet d’avoir beaucoup d’aide en cas de soucis même niveau “gaming”. Pour de la beauté, allez voir du côté kubuntu. Si vous recherchez plus de la performance, tourner vous vers xubuntu ou notre française nationale nommer lubuntu.

Manjaro : un système tout aussi complet, des paquets plus souvent à jour que sur Ubuntu que cela soit en matière de jeux ou de derrière technologie, ici vous avez les deux. La communauté et tout aussi grandes que celle d’Ubuntu.

MX Linux : une base Debian modifier pour avoir encore une meilleure interface, une visualisation sur toutes les options du pc (réseau, pilotes, paquets et interfaces…). Une Debian améliorer en soi, d’autant plus que celle-ci est fournie avec l’environnement XFCE, l’une des plus légères (même si KDE est disponible aussi). Le système de paquet est très intuitive et permet une installation facile et une grande variété de paquet disponible grâce aux ajouts des snaps Flatpak et autres paquets extérieur.

Passons au côté bureautique :

Je parle du côté bureautique, car les systèmes sont très peu adaptés aux jeux vidéo, mais ils peuvent être utilisés en multimédia ou autre utilisation.

Open Suse et ça dériver Gecko : un système très complet et très ancien qui a bien évolué avec le temps, celui-ci est bien optimisé. Open Suse détient de nombreux pilotes et fonctionne bien avec un nombre de matériels impressionnant, celui-ci est disponible avec tous les bureaux connus ce qui donne encore plus de choix pour faire dans la simplicité, pensé à cinnamon sinon gnome, XFCE , KDE son disponible par défaut aussi. Open Suse et Gecko propose aussi de diverses interfaces afin d’aider les utilisateurs comme la préconfigurations du système, l’installation de logiciels, simplifier et autre.

Solus OS : un système conçu dans un coin, mais qui fonctionne extraordinairement bien avec son bureau budgie ce qui lui permet d’être innovant et créateur, car le bureau est simple d’utilisation des menus digne d’une linux mint vraiment un petit “must have”. Disponible avec d’autre bureau tel que mate, gnome et aussi KDE.

Peppermint : un système que j’ai testé cette année avec la nouvelle version sous Debian 11, un système assez Léger qui pas mal de ressemblance avec Linux mint et qui permet à tous les pc de fonctionner dans les meilleures des formats. Le peppermint 11 voit plein d’ajouts (plus ou moins utile) mais surtout le passage au tout Xfce (même s’il reste quelques outils lxde) afin d’améliorer la bête et éviter de trop s’y perdre, je conseille cet os pour les anciennes machines, mais vous pouvez la mettre partout.

Niveau bureautique, je n’ai pas voulu mettre les standard mint, zorin ou autre. Je préfère vous en proposer d’autre tout aussi attrayante, toutes aussi pratique à utiliser au quotidien.

Dans les mentions honorables : je souhaiterais placer la Linux lite, la Q4OS et la deepin pour son aspect technologique. Linux lite est aussi bien que peppermint basé sur Debian/Ubuntu avec elle aussi un bureau XFCE elle fait aussi le taff, propose un peu moins d’outils, mais les plus essentielles. Q4OS est une version tres stable qui propose de faire tourner vos vieux pc ou vos pc avec une config très basse sans aucune difficulté et tout cela avec les outils afin de ne jamais être perdu. deepin quant à elle reste un bureau attrayant, et surtout cherche à mettre en place une version Android native, ou tout du moins de faire tourner les applications Android directement sur votre machine.

Nouvelles de la semaine

Bonjour, on va faire le tour aujourd’hui des actualités de la semaine dernière avec 4 actus.

On débute avec Fedora qui prévoit de lancer une nouvelle alternative de bureau pour sa version de base. Un nouvel ISO sera disponible par la suite sur le site de Fedora, avec budgie 11, la dernière version de l’environnement de bureau peut être Fedora 36, mais plus probable que ce soit Fedora 37. Ce mixe des deux aura un nom : la fudgie le mixte des deux noms, après la version spins qui mettent à disposition la possibilité d’installer tout autre environnement de bureau, ici, ce sera une version alternative, un peu comme celle de base avec gnome par défaut. Un petit plus afin de promouvoir les projets les plus jeunes, même si budgie à déjà quelques années derrière lui, il montre qu’il est l’un des plus intéressants.

Dans la suite, on va parler voiture avec Renault qui prévoit d’ajouter un navigateur à son système OpenR link. Au niveau du choix du navigateur, cela va en ravir certain et le faire découvrir à d’autres, car les véhicules seront équipés de Vivaldi, le navigateur multitâches. Par contre, on entend plus parler du partenariat entre Google et Renault, est-il toujours d’actualités ou non ?

Prochaine information nous vient de chez Molotov TV qui compte proposer 6 chaines supplémentaires de AVOD (ad-supported vidéo on demand) des chaines de vidéo à la demande avec des publicités. Ils ont peut-être entendu les idées de Netflix et Disney de proposer un tarif plus bas avec suppléments pub, ici on a de la pub, mais c’est gratuit. Pour le moment la plateforme est en expansion donc possède un petit catalogue, mais il est évidemment amené à grandir. dispo sur molotov chaine de la TNT

en dernier lieux, je vais vous presentez jonction un petit logiciel/application qui fonctionne uniquement sous linux et sous gnome qui permet quelques actions raccourci et plus simple comme :

  • Choisissez l’application à ouvrir avec
  • Montrer l’emplacement avant ouverture
  • Modifier l’URL avant ouverture
  • Afficher un indice pour les liens non sécurisés
  • Navigation au clavier
  • Cliquez au milieu pour ouvrir dans plusieurs applications

L’affichage est assez sympa et permet au moins aguerrit de s’y retrouver.

Pour encore plus d’explication sur le logiciel via la vidéo :

Vous pourrez le retrouver sur le flathub.

Code.gouv.fr, le site français qui référencent les logiciels libres

Bonjour, depuis quelque temps sur Twitter, je vois passer de nombreux tweets de code.gouv.fr. je “check” à chaque fois les avancer et le travail effectuer, car ce site propose de nombreux logiciels libre/open source et leur code source pour aider la communauté déjà présente.

Ce site fait partie des sites du gouvernement comme celui de vos impôts ou autres, mais il existe à titre informatif et de découverte pour les utilisateurs.

Un annuaire complet des logiciels open source approuvé par le gouvernement est disponible sur ce site, avec pour chaque application des liens pour le code, un lien pour télécharger le logiciel, contact l’équipe déjà en cours et autre.

Ce site s’adresse un peu plus aux développeurs qui souhaiteraient aider le monde du libre, mais pour être sûr qu’un logiciel est open source cet annuaire reste bien utile. C’est le genre de site que l’on met de coter et que l’on ressort dès que l’on a besoin d’un logiciel de toutes sortent pour une entreprise ou autre.

Après un passage approfondi sur le site, j’ai l’impression que tout à chacun peu se connecter et créer un compte sur la plateforme. Si vous souhaitez aller plus loin voir que vous recherchiez un job dans le domaine, l’équipe qui produit ces différents services recrutés souvent.

le site est par ici.

Les French days, la French technologie ?

Bonjour, aujourd’hui, ce sont les derniers jours des “french days” un événement qui promouvois les produit francais. Pour l’occasion les créateurs de produits francais font des réductions sur leurs marques.

Allons regarder ensemble les marques françaises et leurs produits :

Niveau pc : pour les pc fixes j’ai trouvé dans mes recherches une entreprise du nom de “Bleu jour“, une société qui conçoit et produit des pc fixes cubiques pour toutes utilisations. Les premiers prix commencent à 256 € et peuvent monter à plus de 4000 € pour des gros pc gamer donc il y en a pour tous les gouts d’autant plus que vous pouvez choisir votre système d’exploitation ou non, Linux mint, windows. Ils sont personnalisables afin de proposer la configuration idéale pour vous, d’après ce que j’ai vu les prix reste abordable et suivent ceux du marché actuel. Une bonne découverte pour cette marque.

Niveau pc portable : Thomson se démarque dans le made in France, la marque qui a perdu du prestige au fils des années reviens avec des pc portables. Ces ordinateurs ont débuté avec des prix assez bas puis sont montés en qualité et en gamme pour être aujourd’hui des pc qualitatifs avec du matériel convenable, mais reste surtout placé dans le bas et milieu de gamme ce qui peut convenir à tout à chacun.

Niveau smartphone, on ne peut pas être plus rassuré que cela, car là aussi on reste dans du smartphone low cost avec wiko, avec des smartphones de dépassant pas les 200 € avec 4 go pour Android 11 qui devient vraiment limite. Si vous souhaitez la meilleure configuration en téléphone made in France il faut se tourner vers archo et le x67 qui en plus d’être renforcé pour les chutes propose 8 go de RAM et un quad core cadencer à 2.0 GHz.

Si vous souhaitez trouver du haut de gamme en France il faut se tourner du côté du son avec la marque devialet (celle qu’équipe les freebox delta) avec des équipements de qualité (et un prix équivalent) mais pour lequel vous ne serait jamais déçu.

En espérant, que l’avenir des entreprises françaises sera plus radieux à l’avenir et qu’ils pourront nous gâter avec du meilleur matos et upgrade les propositions de matériels disponible.

buttercup, votre gestionnaire de mot de passe open source

Bonjour, aujourd’hui je vous présente un petit gestionnaire de mot de passe open source et gratuit. Évidemment, il permet d’enregistrer vos mots de passes, mais aussi votre carte bancaire, préinscrire les formulaires que vous rencontrerez sur le net.

Buttercup est open source et gratuit disponible sur Windows, Linux et Apple. Contrairement à de nombreux autre gestionnaire de mot de passe tel dashlane, nordpass et, autre donc vous êtes le seul à gérer vos données et vous n’avez pas besoin d’un supplément pour une éventuelle version familial.

Contrairement à ces concurrents directs KeePass et Bitwarden il se démarque dans des catégories distinctes :
Face à KeePass, l’équipe du logiciel ont fait eux-mêmes l’extension et l’application Android et la liaison entre les plateformes se fais simplement.
Face à Bitwarden, vous pouvez ajouter autant de coffre-fort que vous souhaitez et donc les connectés sur différentes machines (pour un format familial)faut-il qu’il reste accessible aux machines qui en ont besoin.

À la première utilisation, il vous propose de créer un coffre-fort soit en local, soit via Dropbox, Google drive ou sur votre NAS. Ensuite protégé votre coffre par un mot de passe général, tout ce qui seront protégés dans l’application seront crypter avec un algorithme 256 aes. Pour l’utilisation de l’extension, il vous faudra donner l’accès web via le logiciel afin de connecter simplement les bases.

Pour conclure, le trouve que ce logiciel est un bon compris entre toutes les versions open sources et ceux payants, il fonctionne super bien, ayant utilisé Dashlane auparavant et je suis passé sur celui-ci je ne vois que très peu la différence.

Vous retrouverez Buttercup par ici pour le télécharger.

Mastodon 5 ans après, ça donne quoi ?

Bonjour, il y a 5 ans de cela suite à un billet de korben et voyant tous les linuxiens et les ardents adorateurs du libre partir vers la solution mastodon. J’ai pris le pas et je m’étais créé un compte sur l’instance principal social.mastodon sans savoir vraiment comment cela fonctionnait, il m’a fallu quelques mois afin de comprendre les subtilités de ce nouveau réseau social. À l’heure où je vous parle, je suis un peu plus roder sur celui-ci, il est donc temps de que je donne mon avis plus représentatif avec le temps passer.

Au début du média, on était quelque français sur la plateforme, mais surtout des Anglais et Américains, très peu de post dans la langue de Molière, il fallait être bilingue pour pouvoir l’adopter. À l’heure actuelle, grâce à la multitude d’instances disponible sur internet, des instances français se sont mises en place.

Deuxième souci rencontrer dans les débuts de celui-ci : la pornographie dans tous les coins, celle-ci était présente, pour le coup mastodon avait prévu le coup et place un floutage sur tous les contenus tendancieux. Malheureusement, tous les contenus étaient bloqués (enfin toutes les images) rien de bien grave, mais cela rends l’environnement un peu plus austère. Ces derniers temps cela a changé, les images ont récupéré leur liberté (sauf évidemment les contenus trop sexualiser).

Quand on voit aujourd’hui le nombre d’utilisateurs présents sur la plateforme, on peut se dire que celle-ci à bien évoluer, mais qu’il reste du chemin à parcourir. La plus grande instance contient 719043 utilisateurs et aux totales, on est à peu près 31 000 000 utilisateurs inscrits, loin derrière tout autre réseau social. Les instances évoluent tout de même et se mettent aux gouts de tout le monde avec des instances générales comme mastodon.social comme celle que j’ai choisie, mais aussi certaines pour les fans de sorcelleries, les fans de dragon, même selon votre religion.

Le seul petit détail, qui devrait être à évoluer et la possibilité de liée des comptes de différentes instances : j’entends par là de connecté plusieurs instances sur la même interface, car on peut être passionné de plusieurs loisirs en même temps et recevoir plusieurs informations à la fois. Une autre idée serait de pouvoir créer un compte sur une autre instance via le compte principale avec le nom utilisateur afin de simplifier la connexion, mais cela doit bloquer au niveau liberté et collecte de données. Tout ça pourra éventuellement données des idées aux développeurs liées ou non au projet.

Si vous souhaitez chercher votre instance adapter le site de recherche est la.

Ubuntu 22.04 la nouvelle version LTS

Bonjour, cette semaine est sortie la nouvelle version d’Ubuntu en version LTS la 22.04, cette nouvelle version apporte peu de changement par rapport à la 21.10 mais un peu plus quand on regarde la dernière version LTS 20.04.

Tout d’abord, reprenons les bases : qu’est-ce qu’une version LTS ? LTS veux dire long time support, c’est une version prévue pour avoir un support au niveau mise à jour et driver sur 5 ans voir un peu plus selon les fournisseurs de paquets et drivers. La différence entre ces versions(LTS) et les autres versions et définie par le temps de support et de mise à jour sur ces machines, les autres versions n’ont qu’un support de 3 ans et les développeurs de paquet préfère directement passer sur une version LTS dès qu’elle est disponible.

Pourquoi prendre les versions intermédiaires ? Ce sont surtout des versions qui ajouts des nouveautés qui seront présentes pour les prochaines version LTS (mise à jour du noyau, nouveaux paquets, aspect graphique et autres).

Qu’elles sont les nouvelles de cette version 22.04 :

La mise en place du noyau 5.17 et 5.15 pour ceux qui sont en rolling release (qui passe d’une version LTS à une interversion appeler non stable).
Les drivers Nvidia sont intégré au Ubuntu driver et ne sont plus pour plus de facilité d’installation(les deux sont possibles).
Quelques mise à jour de langage : CC passe en version 11.2.0 release, binutils en 2.38, glibc en 2.35.Python  passe en version 3.10.4, Perl  évolue en 5.34.0. Par défaut, le LLVM sera en version 14. golang aura une version par défaut 1.18.x. rustc s’introduira en version 1.58.
OpenJDK 11, OpenJDK 18 seront disponible à l’installation, mais pas mis par défaut
pour finir, le Ruby   évolue de la v2.7.4 to v3.0.

De plus en plus de paquet préinstallé sur le système sont passé en version Snap dont Firefox (il vous faudra le changer et passer en version apt si vous souhaitez installer gnome extension pour modifier l’apparence de gnome) libre office ou encore Thunderbird.

Dans les autres logiciels liés au système (qui eux ne passent pas par snap) nous avons :

  • BlueZ 5.63
  • CUPS 2.4
  • NetworkManager 1.36
  • Mesa 22
  • Poppler 22.02
  • PulseAudio 16
  • xdg-desktop-portal 1.14
  • Bien évidemment, le passage à gnome 42 et avec lui l’arrivée de nouvelle couleur pour votre système.

    Pas encore de changement au niveau de l’installateur (vu que pas mal de discours ont été fait l’année dernière à ce niveau).

    Ubuntu à ajouter sur cette nouvelle sortie le support du zswap qui permet une meilleure utilisation des Raspberry Pi 4 (2GO), cela permet donc d’installer la version desktop dessus.

    Pour le télécharger : image iso

    Pour mettre à niveau votre machine : par ici qu’il faut regarder

    et pour plus de detail consulter le discourse officiel qui vient de sortir la release note.