Le Linuxien
Lilidog openbox sur une Debian

Bonjour, aujourd’hui on fait son tour sur distrowatch pour regarder les futurs systèmes qui vont être ajouté à la plateforme. Dans les futurs bac, nous avons lilidog, un système d’exploitation basé sur Debian, avec un environnement de bureau Openbox.

Sur cet environnement, qui est l’un des plus légers, on retrouve des accès rapides au logiciel grâce au clic droit. En arrière-plan, on voit des accès rapides avec des raccourcis et malgré tout on a quand même une barre de tache et 4 boutons en bas à gauche : les 3 premiers sont des accès rapides aux fenêtres, le plein écran, fenêtres superposés et abaissés toutes les fenêtres. Le dernier bouton permet d’accéder à un outil de modification du thème afin de modifier l’apparence de celui-ci.

Au niveau logiciel, on reste soft : firefox, thunderbird et quelques applications de base. En plus de cela vous avez un sous menu pour modifier les configurations ou encore un menu qui permet d’installer des logiciels, genre steam, qemu, libre office.

Pour télécharger et tester le système retrouve le sur sourceforge.

Potabli, l’OS multiplateforme open source

Bonjour, aujourd’hui petit tour sur distrowatch et aujourd’hui va découvrir un système open source nommé Potabli.

potabli est un système d’exploitation conçu pour être multiplateforme entre autre sur le site, nous pouvons découvrir une version desktop serveur et smartphone.

Le deuxième petit détail à savoir est qu’il a été conçu sur une autre base qu’Ubuntu et ses dérivés. D’après les documentations, il est basé sur illumos un fork de freeBSD, et des outils core NGS.

Les développeurs de ce système souhaitent entre autre réussir la ou BSD ne réussi pas forcément et mettre en place des systèmes innovant sur leur système déjà via un logiciel de gestion de paquet revu et la mise en place sur leur système de flatpak et appimage via celui-ci. Au niveau de l’affichage, Potabli fonctionne grâce à un serveur de bureau Xorg et de lumina, quant au gestionnaire de fichier insight est présent pour vous montrer cela.

Grâce à ce système, on assiste depuis quelque temps à une création : la ou les derniers OS qui sortent sont des copies plus ou moins cacher d’autres systèmes déjà existants ou l’on vient mettre un thème ou revoir l’aspect graphique du bureau. Ici nous avons la création d’un système où l’on vient adapter les outils d’on l’on a besoin quitte à en faire un “truc” un peu light, mais fonctionnel. Le challenge d’aller chercher un système utilisable sur smartphone comme sur pc est une complication de plus qui va j’espère leur permettre de repousser leur limite et non pas faire le minimum qui soit juste utilisable de chaque coter.

Pour le moment seul le projet desktop est présent en version BETA, mais leur blog a l’air bien fourni et donne de nombreuses nouvelles.

OSX Workstation le cul entre 2 fesses

Bonjour, aujourd’hui on va faire notre tour habituelle sur distrowatch, découvrir les derniers systèmes qui souhaitent rentrer sur la plateforme.
Aujourd’hui notre concurrent est OSX Workstation: une Ubuntu modifier avec un environnement de bureau TDE.

D’abord on va regarder un peu ce que TDE c’est (car je n’en avais pas vraiment entendu parler) : c’est un environnement de bureau forker sur KDE depuis 2010 afin d’avoir une version alléger. Cet environnement de bureau est surtout utilisé dans les OS le plus léger comme q4os , slax, pclinuxoset autre. Il utilise donc les mêmes outils que son oncle KDE.

La phrase de OSX Workstation est :  “if it Ain’t Broke Don’t Fix It ” (“si ce n’est pas cassé, ne le répare pas “) et malheureusement, c’est le cas sur ce système es ce voulu ou non, on ne sait pas. De nombreux logiciels ont des versions datées, dû à la base TDE. Même si vous souhaitez mettre a jour quoi que ce soit il vous faudra débloquer et déboguer les sources utiliser par le système afin d’installer des paquets avec la commande apt-get et le logiciel synaptic ne référence que certain paquet préinstaller sur le système. On peut tout de même retrouver les paquets snap via le store KDE mis en place dans cette version.

Dans le titre je parlais du fait quel soit ” le cul entre deux chaises” car dans ce systeme on retrouve de nombreux outils multimédia (lecteur vidéo et musique) mais de plus on retrouve lutris préinstaller dessus ce qui indique que le créateur souhaite que celle ci soit mis en place dans une optique de pouvoir jouer avec mais quand tu dois réparer apt et utiliser des logiciels plus ou moins obsolètes.

https://youtu.be/gzuQ-s8i1DE

Si vous souhaitez tester tout de même le système de votre côté OSX Workstation, si vous avez envie d’aider ces gens .

Predator-OS, le kali Linux pour entreprise

Bonjour, aujourd’hui comme assez souvent je fais le tour de distrowatch, dans la liste d’attente, on y trouve en attente un nouvel os : Predator-os.

Ce système est présenté sur leur site comme celui qui permettra de défendre et anticipé les attaque informatique avec différente mode pour la machine. À la première lecture cela me parut bizarre et j’imaginai qu’il avait proposé plusieurs ISO par mode, vu la présentation et la disposition de ceux-ci.

Mais rien de cela, tout est dans la même image.
Que donne le système ? Pour faire un résumer très bref on a, affaire, a une copie de kali-linux, avec tous les outils pour regarder ce qu’il se passe sur ton réseau, beaucoup d’outils “offensif” et peu dans les autres modes, pour une distribution qui souhaite viser les entreprises et professionnel on a très peu d’intérêt en cette distribution.

Cela ressemble plus à une alternative que vraiment quelques choses de très professionnel, d’autant plus que rien ne diffère entre les deux si ce n’est le poids des iso kali a 3.6 et prédator a 5 go, et on n’y voit pas la différence malheureusement.

Même au niveau de la machine pour ce système il faut être assez costaux

Donc un peu plus gourmand que l’original, je ne vois pas ce que cette distribution peut apporter, mais si vous voulez la tester je vous laisse la télécharger.

Je vous rajouterai par la suite la présentation vidéo du système en lui-même.

EznixOS: une Debian pure souche

Bonjour, aujourd’hui je vais vous présenter un os en attente de mise en place sur distrowatch, car j’apprécie me balader sur ce site et regarder un peu les OS qui attendent de rejoindre la liste du site et je suis tombé sur ce système qui vient à peine de naitre, mais qui est un peu prometteur (d’après mon point de vue). La personne derrière ce projet cherche à mettre en place une version respin de Debian, vous allez me dire ;” il en existe déjà tout plein et des bonnes” vous avez tout à fait raison, raison de plus pour regarder ce qui en adviendra, car il a l’air d’avoir pas mal d’ambition et de projet quitte à le retrouver par la suite sur un projet plus grand sur un autre système.

On peut voir dans ces premiers pas, que celle-ci est partie sur un bureau XFCE avec quelques modifications d’accès rapide a quelques applications.
Au niveau logiciel :
pas mal de trucs utiles : filezilla, remina,keepassx(gestionnaire de mot de passe), obs studio et d’autre logiciel pratique. Un petit script placer dans le menu permet pour le moment de mettre à jour quelques logiciels (développement vers un système de software center) qui pourra évoluer par la suite. Des logiciels dans leur dernière version donc sécurité à la clef et support assuré.

Pour le moment l’ISO mise à disposition qu’en version live CD, mais installable via un script que vous pourrait retrouver sur les plateformes de téléchargements du système, peut être que le développeur cherche à créer un outil d’installation différent de ceux présent pour le moment (à regarder à l’avenir) .

On peut la considérer comme une DGLFI mais pour une personne seul je pense que c’est un bon petit projet qui demande à évoluer et qui vaut un peu plus que ce que j’ai déjà pu voir et tester dans la liste d’attente de distrowatch.

PeuxOS Lxqt remanier

Bonjour, Aujourd’hui on revient au sur un système qui est sorti il y a peu ,et qui attend les validations afin de rentrer sur le site distrowatch .

PeuxOS est un système qui est basé sur Arch Linux #manjaro qui est proposé avec Gnome,Lxqt et Xfce mais le petit détail qui me fait vous parlez de cet OS c’est qu’ils ont été jusqu’à modifier la petite interface , le bureau pour une petite apparence sympathique, l’environnement Lxqt est l’un de ceux qui me dégoute le plus mais ce qui en on fait est bien plus intéressant je vous laisse les preuves en image

Le système change pas mal des équivalents arch Linux mais vous y retrouverai Pamac et un choix varier de logiciel de bureautique(calligra,libre office, open office,office 360…) . Le seul détail qui me fait rebrousser le chemin c’est la police utilisée dans toute l’interface, j’aurai préféré une autre police un peu plus “moderne”.

Ça se laisse tester je vous laisse avec le lien de téléchargement

Fenix OS Windows Linux

Premier article de l’année pour vous présentez : FenixOS, je vous ai parlé il y a un peu plus d’un mois de LinuxFX créer par des Brésiliens mais malheureusement il est devenue payant très peu de temps après sa sortie mais ne vous inquiétez pas, un autre groupe espagnol on prit une base MXlinux et l’on modifiait afin d’avoir une interface Windows. Ce mélange est presque parfait car il combine les fonctionnalités de MX Linux avec le bureau Windows afin de ne pas perdre les utilisateurs, le compromis et attrayant le petit détail pour nous autres francophone c’est que certain détail reste en espagnol malgré l’installation du système en français mais cela reste maigre .

Je pense qu’il faudrait attendre un petit peu afin d’y avoir les traductions françaises complète et j’espère que l’équipe de MXlinux ne viendra pas bloquer ce projet ou il pourrait éventuellement le rajouter à leur système ce qui leur donnerai une plus-value supplémentaire à le télécharger. Ne vous inquiétez pas car distribution sont présente sur le site avec différent bureau : Windows 7, XP, macOS et bien d’autre ( Kylin, XFCE, Cinnamon). Dans les années à venir si tout ce passe bien il pourrait vraiment être une distribution de transition, pour le moment elle attend d’intégrer le site distrowatch (le site de référencement des systèmes Linux )

Vous pourrez trouver tout cela assez simplement sur leur site web et je vous laisse un gros bouton afin de télécharger la version que je présente .