Chromebook a 10 ans

Bonjour aujourd’hui on va revenir sur les Chromebook car cette année la marque aura 10 ans (ou les a je ne sais plus), donc on va revenir un peu dessus et faire le point en 10 ans afin de savoir ou ils en sont.
Déjà la définition d’un Chromebook : c’est un pc Léger qui peut être peu puissant, mais assez pour en faire ce dont on en a besoin, car avec son système chrome os, il se rapproche d’Android, vous installez des applications sur votre machine tout en sachant que les applications Google sont déjà préinstallé (Google drive, doc, sheet, Google music…) mais au niveau des sauvegardes de fichier tout ce passe en ligne (il sauvegarde aussi vos applications installée) afin que si vous changiez de machine, vous retrouvez votre environnement tel que vous l’avez (un peu comme quand vous changez de téléphone/smartphone).

Au niveau utilisation et caractéristiques, la firme a conçu ces machines pour des utilisateurs lambda, qui font pour la plupart de la bureautique, de la navigation, c’est tout donc tout vous est fourni. Ça se ressent donc au niveau matériel, ils utilisent des processeurs assez faible ainsi qu’un disque sur avec peu de stockage et mettent le reste du matériel dans un niveau milieu de gamme (mème s’ils sortent des ordinateurs un peu plus puissant entre deux)

Les Chromebook sont des ordinateurs portables accessibles a tous, donc ils gagnent de plus en plus de part de marché (il se vend plus de Chromebook que de MacBook c’est pour dire). Google a vraiment tiré dont épingle du jeu en visant cette cible d’utilisateur: celle que Linux aurait dû prendre ^^.
Oui, car Linux, au lieu de créer 20 000 systèmes d’exploitation aurait valorisé leur effort sur un os qu’ils auraient mis en place en vendant des ordinateurs aurait pu prendre la part de marché de Google et celle-ci n’aurait jamais pu voir le jour. Vous allez éventuellement me dire que ” oui, ils ont sorti des ordinateurs portables avec des os dessus” mais trop tard vous répondrai-je ils ont voulu tourner dans cette direction après que Google est passé et du coup cela ne fonctionne pas, Google finalise 11% du marché mondiale quant aux os Linux il reste derrière avec leur 1.2% en étant réuni. On ne va pas leur taper trop dessus de ne pas avoir vu la faille, car malgré cela ils ne peuvent pas faire de publicité comme le géant du GAFAM et certainement qu’aucun magasin n’aurait voulu de leur produit.

Finalement, Google a encore de beau jour devant eux et prévoit encore un tas d’amélioration et changement sur leur système et leur machine afin de rester concurrent et de garder client et grande surface.