Le Linuxien
buttercup, votre gestionnaire de mot de passe open source

Bonjour, aujourd’hui je vous présente un petit gestionnaire de mot de passe open source et gratuit. Évidemment, il permet d’enregistrer vos mots de passes, mais aussi votre carte bancaire, préinscrire les formulaires que vous rencontrerez sur le net.

Buttercup est open source et gratuit disponible sur Windows, Linux et Apple. Contrairement à de nombreux autre gestionnaire de mot de passe tel dashlane, nordpass et, autre donc vous êtes le seul à gérer vos données et vous n’avez pas besoin d’un supplément pour une éventuelle version familial.

Contrairement à ces concurrents directs KeePass et Bitwarden il se démarque dans des catégories distinctes :
Face à KeePass, l’équipe du logiciel ont fait eux-mêmes l’extension et l’application Android et la liaison entre les plateformes se fais simplement.
Face à Bitwarden, vous pouvez ajouter autant de coffre-fort que vous souhaitez et donc les connectés sur différentes machines (pour un format familial)faut-il qu’il reste accessible aux machines qui en ont besoin.

À la première utilisation, il vous propose de créer un coffre-fort soit en local, soit via Dropbox, Google drive ou sur votre NAS. Ensuite protégé votre coffre par un mot de passe général, tout ce qui seront protégés dans l’application seront crypter avec un algorithme 256 aes. Pour l’utilisation de l’extension, il vous faudra donner l’accès web via le logiciel afin de connecter simplement les bases.

Pour conclure, le trouve que ce logiciel est un bon compris entre toutes les versions open sources et ceux payants, il fonctionne super bien, ayant utilisé Dashlane auparavant et je suis passé sur celui-ci je ne vois que très peu la différence.

Vous retrouverez Buttercup par ici pour le télécharger.

Ubuntu 22.04 la nouvelle version LTS

Bonjour, cette semaine est sortie la nouvelle version d’Ubuntu en version LTS la 22.04, cette nouvelle version apporte peu de changement par rapport à la 21.10 mais un peu plus quand on regarde la dernière version LTS 20.04.

Tout d’abord, reprenons les bases : qu’est-ce qu’une version LTS ? LTS veux dire long time support, c’est une version prévue pour avoir un support au niveau mise à jour et driver sur 5 ans voir un peu plus selon les fournisseurs de paquets et drivers. La différence entre ces versions(LTS) et les autres versions et définie par le temps de support et de mise à jour sur ces machines, les autres versions n’ont qu’un support de 3 ans et les développeurs de paquet préfère directement passer sur une version LTS dès qu’elle est disponible.

Pourquoi prendre les versions intermédiaires ? Ce sont surtout des versions qui ajouts des nouveautés qui seront présentes pour les prochaines version LTS (mise à jour du noyau, nouveaux paquets, aspect graphique et autres).

Qu’elles sont les nouvelles de cette version 22.04 :

La mise en place du noyau 5.17 et 5.15 pour ceux qui sont en rolling release (qui passe d’une version LTS à une interversion appeler non stable).
Les drivers Nvidia sont intégré au Ubuntu driver et ne sont plus pour plus de facilité d’installation(les deux sont possibles).
Quelques mise à jour de langage : CC passe en version 11.2.0 release, binutils en 2.38, glibc en 2.35.Python  passe en version 3.10.4, Perl  évolue en 5.34.0. Par défaut, le LLVM sera en version 14. golang aura une version par défaut 1.18.x. rustc s’introduira en version 1.58.
OpenJDK 11, OpenJDK 18 seront disponible à l’installation, mais pas mis par défaut
pour finir, le Ruby   évolue de la v2.7.4 to v3.0.

De plus en plus de paquet préinstallé sur le système sont passé en version Snap dont Firefox (il vous faudra le changer et passer en version apt si vous souhaitez installer gnome extension pour modifier l’apparence de gnome) libre office ou encore Thunderbird.

Dans les autres logiciels liés au système (qui eux ne passent pas par snap) nous avons :

  • BlueZ 5.63
  • CUPS 2.4
  • NetworkManager 1.36
  • Mesa 22
  • Poppler 22.02
  • PulseAudio 16
  • xdg-desktop-portal 1.14
  • Bien évidemment, le passage à gnome 42 et avec lui l’arrivée de nouvelle couleur pour votre système.

    Pas encore de changement au niveau de l’installateur (vu que pas mal de discours ont été fait l’année dernière à ce niveau).

    Ubuntu à ajouter sur cette nouvelle sortie le support du zswap qui permet une meilleure utilisation des Raspberry Pi 4 (2GO), cela permet donc d’installer la version desktop dessus.

    Pour le télécharger : image iso

    Pour mettre à niveau votre machine : par ici qu’il faut regarder

    et pour plus de detail consulter le discourse officiel qui vient de sortir la release note.

    Plex va réunir vos plateformes de streaming
    numerama

    Bonjour, aujourd’hui on va parler d’un service déjà présentez ici Plex, la plateforme de streaming local. Pour expliquer : vous stocker en local vos séries, films, voir musique et le site(installer en même temps que Plex) va vous réorganiser cela et vous offrir une présentation ressemblante aux autres plateformes de streaming.

    “discover” est la nouvelle fonctionnalité ajouter à ce service, celle-ci permet de trouver tous vos films peu importe la plateforme. Vous allez connecter vos différents comptes de streaming, Plex récupère les titres disponibles à chacun d’eux et va-vous les ressortir lors d’une rechercher sur l’option “discover”. Pour le moment le projet est en version bêta donc vous n’aurez accès qu’à un onglet qui propose des titres grâce à vos précédentes lectures.

    Je vous laisse les sources afin de télécharger et mettre en place le serveur et les clients

    Ici vous retrouverez le tuto pour installer le serveur plex sur linux

    Gratin de logiciel pratique et gratuit.

    Bonjour, aujourd’hui on va reprendre un concept un peu délaisser : la présentation de logiciels. Une série de logiciels gratuits pour tout type d’utilisateur.

    On va commencer par du lourd un concurrent gratuit d’adobe première pro nommer DaVinci resolve qui permet de faire des montages vidéo, un logiciel digne de ce nom. Si vous utilisez adobe il y a peu de chance que vous vous perdez sur celui-ci. Deux versions sont disponibles, la première en gratuites propose simplement le logiciel sans un supplément. Par la suite vous pouvez acheter une licence à vie au prix de 265 € afin de rajouter des fonctions dans le but d’ajouter au montage vos compétences de créateurs graphique et d’y ajouter vos meilleurs effets vidéo. Le logiciel se télécharge sur leur site et vous pourrez retrouver quelques astuces et tutoriels sur leurs chaines YouTube (et quelques autres playlists)

    Par la suite on va parler d’un logiciel qui va vous permettre de retrouver vos clefs de licence Windows ainsi que la version installer sur la machine. Le logiciel s’appelle ShowKeyPlus et récupère la licence Windows qu’elle soit numérique ou non et pour toutes les licences Microsoft (Windows ou office). En plus de cela le petit logiciel vous permet d’exporter toutes les informations récupérer afin des réutilisés.

    Le prochain logiciel s’appel Cmder son nom est assez explicite, car il pourra remplacer votre cmd habituel afin de l’agrémenter de nouvelles fonctionnalités : déjà l’ajout des raccourcis Linux (ls, cd cat, …). En plus de cela il vous permet d’ajouter des nouveaux onglets à votre terminal existant que ce soit du bash, du dos ou du PowerShell vous pouvez lancer les 3 en même temps.

    Pour mon dernier logiciel, on va parler aux bricoleurs et à ceux qui aiment les performances grâce à OCCT un logiciel qui permet de vérifier la tenue de route et les performances de vos bécanes. C’est un logiciel qui va faire tourner les périphériques de votre pc au max pendant une courte période afin de vérifier et calculer les performances et sa tenue dans le temps. Un logiciel utilisé par tout bon informaticien qui se doit pour vérifier la stabilité du matériel qu’il va fournir.

    On dirait que les développeurs de peppermint lisent le blog

    Bonjour, suite à la mort tragique su PDG du détenteur du système d’exploitation peppermint en 2020 celui-ci a été laisser à l’abandon, la semaine dernière quelques développeurs du projet se sont remis sur le projet en mémoire du créateur.

    Aujourd’hui nous avons déjà appris que le projet été prêt et est déjà disponible en téléchargement.

    On va énoncer un peu ce qui est prévu sur cette nouvelle version 11 :

    Ils avaient prévu de changer la base du système, mais finalement se sont résigné pour laisser place à Debian 11 la version la plus récente (sortie l’année dernière).

    Niveau installation de système, les développeurs se sont tourné vers celui des Arch Linux (manjaro, endeavor os) calamares en remplacement de ubiquity.

    Nouvelle apparition : une interface post install avec le choix du navigateur (rien de prévu par défaut) des logicielles extra à peppermint et la possibilité de modifier les configs systèmes.

    Les paramètres du système ont été réuni dans le peppermint hub afin de retrouver les paramètre de Debian de XFCE et autre, toute ranger en catégorie.

    D’ailleurs XFCE remplace totalement LXDE car auparavant on pouvait y avoir quelques outils LXDE par-ci par là, ici plus aucune trace de l’ancienne interface.

    Pour finir nemo remplace thunar comme gestionnaire de fichier.

    Toutes ces informations sont retrouvables ici.

    Vidéo présentation comming soon si l’OS se laisse émuler tranquillement.

    Passbolt votre gestionnaire de mot de passe pour votre famille.

    Bonjour, aujourd’hui on va parler de gestionnaire de mot de passe un peu différent de ceux déjà connu, car pour le coup celui-ci n’a pas de maximum d’utilisateurs connecté en simultanée. Entre autre il permet d’être utilisé en entreprise ou en dans un domicile pour de nombreuse personne.

    Il fonctionne simplement de manière délocaliser, si vous avez un NAS ou un serveur il suffit d’installer une base de données l’outil afin de mettre en place la sauvegarde des mots de passe et le tour et jouer. La notice d’installation du logiciel est présents ici. Vous pouvez aussi essayer l’option clef en main avec un serveur préconçu par Passbolt Cloud.

    Après avoir installé ou pris le format cloud vous accédez à ces pages qui vous permettront d’enregistrer des mots de passes ajouter des utilisateurs et même régler les sécurités à mettre en place (yubikey ou duo). Vous avez aussi la possibilité d’ajouter Google authentificator pour confirmer toutes connexions.

    Des extensions sont prévu sur tous les navigateurs afin d’avoir les meilleures compatibilités possibles que ce soit Linux ou Windows, voire mac.

    Au niveau tarif : la version entreprise qui prévoit au minimum 15 € pour cinq utilisateurs (donc la version cloud) et évolue selon le nombre d’utilisateurs, sinon si vous choisissez la version locale tout vous reste gratuit et vous aurez la même version que les prémiums.

    Les systèmes d’exploitation (Linux) de 2022

    Bonjour, aujourd’hui on va faire une liste non exhaustive d’élément non hiérarchisés ayants pour dénominateur commun : les systèmes d’exploitation Linux pour 2022 (ouai un top). Avec les années, mes gouts et la vision des OS s’aiguisent ce qui va me faire sortir un top plus ou moins différents du précédent.

    Niveau bureautique et utilisateur simple :

    1. Zorin OS: basé sur Ubuntu il fait partie de ceux qui ont la plus grande ressemblance avec Windows et qui pourra au mieux adapter les utilisateurs. Grâce à sa logithèque tout droit tiré de gnome et son interface XFCE ou gnome qui permet aux utilisateurs fluidité et ergonomie. Pour votre matériel, aucuns soucis la base Ubuntu permet d’accéder à un large panel de matériel compatible entre imprimante, carte graphique et autre un des systèmes que je conseille à tous utilisateurs qui souhaite changer. Le seul petit hic, et encore, c’est éventuellement un plus, c’est la possibilité d’avoir une version complète appelée “ultimate” au prix de 39€ avec du suivi un support et plein de possibilité au niveau personnel comme professionnel.

    2) Manjaro Linux : ici nous avons la très connue Manjaro basée sur arch linux il reste un des tops OS de distowatch. Entre autre, car celui-ci propose une large variété d’environnement de bureau, mais aussi grâce à sa facilité d’installation de logiciel grâce à pamac. Personnellement sauf si vous savez modifier l’interface de gnome, je vous conseille toutes les versions sauf celle-ci (qui est pourtant la principale) mais quant un utlisateur n’a jamais recontrer gnome il vaut mieu le laisser à coter ou lui préparer le travail.

    3) KDE Neon : encore un système basé sur Ubuntu avec l’environnement de bureau KDE, elle est légèrement plus intéressante que la version Ubuntu KDE de base, car la fluidité de celle-ci est amélioré. Un accès à la logithèque KDE, les logiciels supplémentaires proposer par KDE (KDE connect). La compatibilité du matériel accentuer par la base Ubuntu.

    Ma découverte de l’année se va être : EndeavourOS et Gecko linux deux systèmes ou il faut un peu de connaissance sur Linux afin de configurer, installer des paquets et autre. Gecko basé sur Opensuse est plus accessible que Endeavor car tout plein de logiciels permettre d’éviter de lancer le terminal.

    Pour finir cet article, le système que je vais regarder un peu de près, c’est CutefishOS ou tout du moins l’environnement de bureau Cutefish qui ressemble assez au mac (apple). Je trouve cet environnement un peu plus intéressant que la mode actuelle des bureaux avec des docks (Elementary os, Garuda et autre). Manjaro a créé aussi leur version avec l’environnement cutefish qui encore plus intéressante, car pamac ajoute encore plus de faciliter à utiliser le système.

    N’hésiter pas à préciser vos favoris et vos recommandations en commentaire.

    LMMS, le logiciel qui a fait ma fin d’année

    Bonjour à tous et meilleurs vœux à tous, cela fait un petit peu de temps que je n’ai pas sorti d’article, car entre l’année dernière et aujourd’hui, j’ai eu la chance de ne pas avoir eu besoin de travailler. J’ai donc pu m’occuper avec quelque uns de mes loisirs entre jeux vidéo et autres, un de mes loisirs que je quitte et reprends, ce sont les créations musicales. J’étais sur le point de re-télécharger Fl-studio (un logiciel qui permet la création composition musicale) de manière peu légale évidemment et je me suis posé la question :” du côté du libre, on n’a pas d’équivalent ?”. Grâce à ça, j’ai pu découvrir le logiciel dont je vais vous parler aujourd’hui.

    LMMS est un diminutif de “linux multi média studio”, un logiciel qui ressemble pas mal à fl studio et qui est très bon pour débuter dans la conception musicale. Il est disponible sur Linux comme sur Windows, je le trouve assez complet il faut juste retrouver ces repères ensuite, c’est un “jeux d’enfants” (façon de parler, car la création musicale n’est pas simple)

    Amusez-vous bien en création, vous pouvez m’envoyer vos créations sur Twitter ou Discord, je me ferai un plaisir de les écouter.

    Peppermint, l’OS oublier

    Bonjour, aujourd’hui je vais vous présenter un système d’exploitation un peu méconnu, mais qui reste une alternative légère et pratique pour des pc anciens ou avec peu de ressources : je parle de peppermint.

    Ce système est basé sur Debian et Lubuntu en version LTS (long time support) normalement avec un support sur le système tout les 4 ans, ce système quant à lui propose une nouvelle version tous les ans (plus ou moins) .

    Sur l’interface, il ressemble assez à Linux mint, cette apparence a dû venir quand mint est passé à cinnamon et mate, de son côté peppermint a choisi lxde/xfce. Cela ne m’étonnerait pas d’apprendre que développeurs soient passé d’un projet à l’autre suite à ces annonces.

    Ces derniers temps, nous n’avons que très peu d’informations quant aux éventuels mis à jour ou nouvelle version à venir, j’espère que le projet ne s’écroule pas doucement.

    Dans mon utilisation, cela remonte à quelque temps, je l’utilisais surtout quand on me donnait ou on rapportait des pc assez anciens (début 2000 qui tournait la plupart sous XP). J’utilisais mint de basse et quand celle-ci était trop gourmand en ressource (surtout processeur) je passais le pc sous peppermint, car très ressemblant facile d’utilisation. Le seul petit souci est la multitude de logiciels/application liée a XFCE/LXDE dans le système ce qui peut perdre certain utilisateur.

    https://youtu.be/ZkJa23VTU6o
    Element: votre solution de discussion open source

    Bonjour, aujourd’hui on va regarder dans les logiciels open sources et particulièrement vers une solution de discussion un peu comme WhatsApp, avec une option supplémentaire prévu pour les entreprises afin de ressembler plus a Slack.

    Ici, nous avons une web app et une version logicielle qui permet aux utilisateurs de dialoguer et partager différents documents, voire des messages vocaux ou encore faire des réunions en toutes sécurités, car toutes les données entreposées sur le serveur sont chiffrées.

    Tout d’abord vous allez devoir vous inscrire et pour cela plein d’option de connexion vous est offert afin de facilité celle ci. ensuite il vous faudra créer un serveur personnel ou en rejoindre un déjà présent.

    Ensuite, dans l’optique où vous en préparer un de toutes pièces, vous entrez sur un serveur ou deux canaux sont déjà présents, mais vous avez la possibilité de modifier à votre guise entre sécurité ou fonction du canal (vocal ou simplement écrit ou juste de stockage). Dans l’optique où vous rejoigniez un salon déjà présent, sois vous avez le lien soit vous pouvez rechercher parmi ceux déjà présent votre bonheur, finalement cela ressemble plus à des serveurs discord

    Comme vous le voyez vous pouvez inviter tout le monde d’un simple clic sois en partagent le lien pour un accès web et direct a l’interface sois un lien plus complet par e-mail afin que l’utilisateur puisse télécharger la version qu’il lui convient afin de vous rejoindre.

    Ce qui peut être intéressant et différer des services habituels, c’est la possibilité d’intégrer des widgets de tout type afin d’apporter le plus outils aux utilisateurs. De Spotify à YouTube en passant par les services de Google ou encore des services de cryptomonnaie ou des images.

    Vous pouvez retrouver ces services sur la page officielle afin de télécharger le logiciel ou de l’ouvrir en web-app.