Le Linuxien
Code.gouv.fr, le site français qui référencent les logiciels libres

Bonjour, depuis quelque temps sur Twitter, je vois passer de nombreux tweets de code.gouv.fr. je “check” à chaque fois les avancer et le travail effectuer, car ce site propose de nombreux logiciels libre/open source et leur code source pour aider la communauté déjà présente.

Ce site fait partie des sites du gouvernement comme celui de vos impôts ou autres, mais il existe à titre informatif et de découverte pour les utilisateurs.

Un annuaire complet des logiciels open source approuvé par le gouvernement est disponible sur ce site, avec pour chaque application des liens pour le code, un lien pour télécharger le logiciel, contact l’équipe déjà en cours et autre.

Ce site s’adresse un peu plus aux développeurs qui souhaiteraient aider le monde du libre, mais pour être sûr qu’un logiciel est open source cet annuaire reste bien utile. C’est le genre de site que l’on met de coter et que l’on ressort dès que l’on a besoin d’un logiciel de toutes sortent pour une entreprise ou autre.

Après un passage approfondi sur le site, j’ai l’impression que tout à chacun peu se connecter et créer un compte sur la plateforme. Si vous souhaitez aller plus loin voir que vous recherchiez un job dans le domaine, l’équipe qui produit ces différents services recrutés souvent.

le site est par ici.

Mastodon 5 ans après, ça donne quoi ?

Bonjour, il y a 5 ans de cela suite à un billet de korben et voyant tous les linuxiens et les ardents adorateurs du libre partir vers la solution mastodon. J’ai pris le pas et je m’étais créé un compte sur l’instance principal social.mastodon sans savoir vraiment comment cela fonctionnait, il m’a fallu quelques mois afin de comprendre les subtilités de ce nouveau réseau social. À l’heure où je vous parle, je suis un peu plus roder sur celui-ci, il est donc temps de que je donne mon avis plus représentatif avec le temps passer.

Au début du média, on était quelque français sur la plateforme, mais surtout des Anglais et Américains, très peu de post dans la langue de Molière, il fallait être bilingue pour pouvoir l’adopter. À l’heure actuelle, grâce à la multitude d’instances disponible sur internet, des instances français se sont mises en place.

Deuxième souci rencontrer dans les débuts de celui-ci : la pornographie dans tous les coins, celle-ci était présente, pour le coup mastodon avait prévu le coup et place un floutage sur tous les contenus tendancieux. Malheureusement, tous les contenus étaient bloqués (enfin toutes les images) rien de bien grave, mais cela rends l’environnement un peu plus austère. Ces derniers temps cela a changé, les images ont récupéré leur liberté (sauf évidemment les contenus trop sexualiser).

Quand on voit aujourd’hui le nombre d’utilisateurs présents sur la plateforme, on peut se dire que celle-ci à bien évoluer, mais qu’il reste du chemin à parcourir. La plus grande instance contient 719043 utilisateurs et aux totales, on est à peu près 31 000 000 utilisateurs inscrits, loin derrière tout autre réseau social. Les instances évoluent tout de même et se mettent aux gouts de tout le monde avec des instances générales comme mastodon.social comme celle que j’ai choisie, mais aussi certaines pour les fans de sorcelleries, les fans de dragon, même selon votre religion.

Le seul petit détail, qui devrait être à évoluer et la possibilité de liée des comptes de différentes instances : j’entends par là de connecté plusieurs instances sur la même interface, car on peut être passionné de plusieurs loisirs en même temps et recevoir plusieurs informations à la fois. Une autre idée serait de pouvoir créer un compte sur une autre instance via le compte principale avec le nom utilisateur afin de simplifier la connexion, mais cela doit bloquer au niveau liberté et collecte de données. Tout ça pourra éventuellement données des idées aux développeurs liées ou non au projet.

Si vous souhaitez chercher votre instance adapter le site de recherche est la.

long time ago, le condensé d’informations.

Bonjour, aujourd’hui je vous ai dégoté quelques informations et actualités bien pratiques, mais pas assez conséquentes pour en faire un article complet, je vous mets tout dans celui-ci et vous laisse donc piocher comme bon vous semble.

En première instance, je vais vous faire un point sur Molotov tv qui dernièrement était obligé de faire passer dans leur abonnement les chaines des groupes TF1 et m6. Cette fois si on avance dans la technologie, car il est dorénavant possible de regarder vos chaines de télé directement dans votre navigateur, anciennement tout se passer via l’application du Microsoft store google play store on en téléchargement direct.

Ensuite, sur mobile toujours, vous cherchiez un logiciel d’édition de document libre et open source, dès à présent vous pouvez télécharger l’application collabra. Un éditeur de document disponible sur pc, téléphone, tablette et aussi via votre navigateur, j’ai demandé un essai que j’ai reçu récemment, il faut que je teste et vous fasses un retour via tweeter. Malheureusement le logiciel n’est pas prévu avec un stockage externe donc nous n’avons que le logiciel en dur, mais, il est possible de lui incrémenté un owncloud ou nextcloud pour le stockage.

Enfin, dernière information, proviens de Google qui prépare une application comme celle d’Apple afin de transférer les données de l’un à l’autre. Pour le coup, Google à appeler l’application ironiquement Switch to Android (chez Apple elle s’appelle switch to iOS). L’application va récupérer le maximum d’information de votre ancien smartphone pour vous les remettre en place sur votre nouveau dans le but de ne rien perdre sur votre Android, une manière simple est sécurisée de passer d’un iPhone à un téléphone Android. Pour le transfert, deux choix s’offrent à vous : soit via un câble d’un téléphone à l’autre(lightning to USB-c) ou en mode wireless, je vous mets une vidéo teste complète juste en dessous pour bien tout comprendre.

Aurora Store, votre meilleure alternative au Play store

Bonjour, aujourd’hui, je vous présente une alternative au play store, si vous souhaitez ne plus être pisté, où vous n’avez pas les services google, voir que vous souhaitez simplement changer. Aurora est la meilleure alternative open source disponible pour trouver tous vos logiciels que vous souhaitez de manière simple et bien fait.

Cette application ressemble à son homologue le Google play store, avec un fonctionnement similaire, des recommandations, des catégories et autres outils de recherche afin d’installer l’application souhaiter. Son fonctionnement est simple, il reprend l’affichage du play store et propose les fichiers apk de chaque équivalence, a ceci près qu’il m’est déjà arrivé des choses incongrues : installer des logiciels google et avoir des erreurs alors que la même application en fichier apk fonctionne donc il doit y avoir un petit changement entre un simple apk et cette plateforme.

Vous pouvez y ajouter votre compte Google ou non, celui-ci ajuste un peu plus les suggestions d’application et ceux recommander pour vous.

Ensuite allez sur le site de Aurora pour le télécharger et installer le. puis réitérer les autorisations d’installation d’applications pour le Aurora Play store, ensuite amuser vous a installé vos applications favorites.

merci
Iridium Browser, l’alternative à Tor

Bonjour, aujourd’hui on va regarder au niveau des navigateurs web, car cela fait quelque temps qu’on entend plus parler de grande chose. La mode d’il y a quelque temps, c’est estomper : celle qui consistait à faire la copie la plus optimiser ou juste sa version la plus priver possible en prenant pour base Chrome ou Firefox au choix.

Ici nous allons parler d’un navigateur sorti en 2018, de créateur allemand, basé sur Chromium la version des-googlisée du navigateur google chrome. Le logiciel est donc open source, et surtout soutenu par la free software fondation.

Pourquoi changer pour iridium browser ? Surtout si vous tenez a votre vie priver, éviter d’être fliqué ou autre, tous les suivis possibles par les sites web sont bloqués (traqueurs, cookies…).

Si vous souhaitez enregistrer un compte, le sauvegarder ou synchroniser des paramètres, il faudra allez modifier un peu le navigateur, car les créateurs ont vraiment prévu le minimum : l’accès aux extensions chrome et le Google safe browsing (vérificateur de site web) uniquement, si vous voulez plus d’info sur le projet.

Au niveau des moteurs de rechercher notre français national a été choisis : Qwant le moteur discret et priver pour trouver tout ce dont vous rechercher, sinon en alternative DuckDuckGo est disponible. Dans le cas ou ces deux options ne vous intéresse pas il vous faudra une nouvelle fois passer par la modification du logiciel.

Pour le télécharger un petit lien par ici

Element: votre solution de discussion open source

Bonjour, aujourd’hui on va regarder dans les logiciels open sources et particulièrement vers une solution de discussion un peu comme WhatsApp, avec une option supplémentaire prévu pour les entreprises afin de ressembler plus a Slack.

Ici, nous avons une web app et une version logicielle qui permet aux utilisateurs de dialoguer et partager différents documents, voire des messages vocaux ou encore faire des réunions en toutes sécurités, car toutes les données entreposées sur le serveur sont chiffrées.

Tout d’abord vous allez devoir vous inscrire et pour cela plein d’option de connexion vous est offert afin de facilité celle ci. ensuite il vous faudra créer un serveur personnel ou en rejoindre un déjà présent.

Ensuite, dans l’optique où vous en préparer un de toutes pièces, vous entrez sur un serveur ou deux canaux sont déjà présents, mais vous avez la possibilité de modifier à votre guise entre sécurité ou fonction du canal (vocal ou simplement écrit ou juste de stockage). Dans l’optique où vous rejoigniez un salon déjà présent, sois vous avez le lien soit vous pouvez rechercher parmi ceux déjà présent votre bonheur, finalement cela ressemble plus à des serveurs discord

Comme vous le voyez vous pouvez inviter tout le monde d’un simple clic sois en partagent le lien pour un accès web et direct a l’interface sois un lien plus complet par e-mail afin que l’utilisateur puisse télécharger la version qu’il lui convient afin de vous rejoindre.

Ce qui peut être intéressant et différer des services habituels, c’est la possibilité d’intégrer des widgets de tout type afin d’apporter le plus outils aux utilisateurs. De Spotify à YouTube en passant par les services de Google ou encore des services de cryptomonnaie ou des images.

Vous pouvez retrouver ces services sur la page officielle afin de télécharger le logiciel ou de l’ouvrir en web-app.

Le cas OBS/Streamlabs

Bonjour, aujourd’hui on va se lancer dans une “analyse” du problème actuel, vous expliquer un peu ce qu’il s’est passé et éventuellement donnée mon avis.

Commençons par préciser ce que OBS est : c’est un logiciel de capture vidéo de votre écran afin de : soit enregistré ou diffusé en direct du contenu. Il est le logiciel le plus utiliser pour le moment par les “streamers”

Streamlabs OBS quant à lui est ce que l’on peut appeler plus ou moins un fork qui utilise la base de OBS et qui rajoute une surcouche de la part de l’entreprise Streamlabs.

OBS Studio
Streamlabs OBS

Comme on peut le voir on a très peu de changement sur l’aspect graphique et même sur le fond, tout est identique. Il n’y a qu’une surcouche afin d’ajouter des options tel que des scènes, des sons, l’accès direct au tchat et bien d’autres options dont la plupart sont devenu payante grâce un abonnement mensuel.

C’est donc comme cela que l’on peut voir les lacunes du logiciel libre, certes on partage des informations et on peut partir du projet ou prendre des éléments de celui-ci. Quand une entreprise s’approprie un projet libre, celui-ci a plus de mal à défendre son “bout de viande” que dans le cadre de deux copies non libre.(je vous mets l’article Wikipédia sur le logiciel libre)

Les ennuie entres ces deux, c’est que OBS n’as pas autorisé Streamlabs à utiliser leur nom pour ce logiciel (un peu copier, coller). Cela ne les a pas empêché de se servir du nom pour proposer leur logiciel ce qui prête à confusion, d’autant plus que le service client streamlabs et pas forcément réactifs ou pas aussi compétent ce qui amene OBS a recevoir des mails de Streamlabs. En suppléments, la plateforme à compliquer le désabonnement à son système de service supplémentaire selon certain témoignage.

Ils se sont mis encore plus dans la merde quand certaine entreprise ont remarqué que leurs sites ou autre a été intégralement copier, coller aussi.

Ils ont aussi récupéré les api utiliser pour streamdeck (le boitier de préfiguration d’assets et autres pour des lives) fourni par elgato afin d’en faire une application mobile.

Dernièrement, streamlabs c’est décider à enlever le nom OBS de leur logiciel en excusant auprès de OBS après 3-4 ans.

Pour conclure, on peut se dire que Streamlabs sont les opportunistes ultimes récupérer ce qu’ils peuvent afin de produire d’autre élément. Ici les victimes sont venues dénoncer sur les réseaux sociaux, mais pour le moment personnes n’a rien gagné à part la suppression du nom OBS. Dans un tribunal personne n’aurai pu gagner contre Streamlabs mis à part peut-être en déclarant le droit d’auteur dessus.
UVDesk votre système helpdesk open source

UVDesk est une solution complète afin de créer un site de ticket pour vos problèmes informatique comme son concurrent GLPI (si vous connaissez).

GLPI comme UVDesk est un logiciel libre de gestion des services informatiques et de gestion des services d’assistance. Cette solution libre est éditée en PHP.

Donc la page d’accueil de cette version est simple et facile à se retrouver afin d’accéder aux différentes catégories( à préciser que c’est la page admin sur chaque capture)

Ici nous avons le suivi de chaque employer et enregistrer afin de suivre leur performance.

Par la suite, l’accès à tous les tickets ouvert par les utilisateurs avec différentes catégories afin de retrouver les anciens ticket nouveau et assigner ceux présent.

Le dernier onglet et l’accès à la base de données l’on viendra stocker toutes les connaissances réunies de votre entreprise.

Une banque d’application est disponible sur leur site afin d’ajouter au vôtre et y compléter vos outils, certain payant, mais certain gratuit. Vous avez tout type de logiciel disponible afin de modifier et d’ajouter tous types d’équipements a votre support.

Vous pouvez directement sur le site tester le site en version demo préconçu afin de vous faire une idée et vous imaginer comment vous pourrez le développer.

SYSInfoMonitor logiciel portable pour avoir les infos de votre pc

Bonjour, aujourd’hui présentation d’un logiciel open source qui analyse le pc et vous ressort les informations principales dont vous avez besoin.

Un logiciel portable et open source qui vous donnera toutes les informations du vôtre matériel, des informations précieuses, si vous avez des soucis de drivers ou même voir si du matériel et toujours présent.

Vous pouvez aussi grâce à l’option tools, vous allez pouvoir exporter les informations récolter en csv ou txt mais aussi copier coller les informations pour les envoyer à vos collègues.

Dans l’onglet more : vous y retrouverai l’information sur les imprimantes installée sur le pc avec les driver utiliser pour l’installer, la configuration de votre carte mère avec plein d’informations complémentaire sur celle-ci et le numéro se serie, dans le dernier onglet bios vous y retrouverai le numéro de votre bios la version de celui-ci afin de vérifier s’il faut le mettre à jour ou non.

Sur la gauche en dessous de votre nom de pc, vous retrouverai 3 icônes afin de vérifier la batterie l’état de charge et la vie de celle-ci. À coter de celui-ci, une icône pour le réseau afin d’avoir les informations de bases et le nom de la carte réseau. Le dernier permet de vérifier les performances actuelles du pc, un peu à la manière du gestionnaire de taches, en plus graphiques : utilisations CPU, RAM et espace utiliser.

Finalement un bon outil de monitoring en direct afin de vérifier plein d’option, les mises à jour à effectuer ou autres
à voir s’il est compilable pour Linux le code source est disponible tout de même.

Récupérer ce logiciel via ce lien le git hub complet des créateurs et par ici

Google photo n’a plus d’espace, par quoi le remplacer ?

Bonjour, aujourd’hui sonne la fin de la version gratuite de Google photo, ce stockage illimité de vos photos en ligne afin de pouvoir y accédez de n’importe ou. la vraie question, c’est ou mettre ces photos suite à ce changement ?
Je vais donc vous présenter les alternatives gratuites pour sauvegarder vos photos

Plusieurs solutions

On peut faire le choix du libre, qui peuvent laisser les anglophobes et les gens les moins aguerrit pantois, car de ce côté les seules solutions offert à vous sont de mettre en place un serveur web ou vous irai stocker vos photos, après installation de ceux-ci cela laisse place à de belle interface et deux-trois outils, voire des applications pour votre téléphone.
Pour cela vous pouvez tester : photoprism, Lychee (pas qu’une cagnotte en ligne) ou piwigo, sinon vous pouvez aussi prendre un drive et y placer vos photos comme nextcloud

L’autre solution est de mettre en place un logiciel sur votre nas sur lequel vous donnerai accès à l’extérieur (ce qui est un peu plus accessible) pour ma part sur Synology j’ai trouvé : moments et photo station à vous de, voire dans la catégorie multimédia de votre gestionnaire de paquets/logiciels.

Au niveau des stockages gratuits, on reste souvent limité en place, je vous propose de tester joomeo qui propose 5 GO de photo gratuits et icedrive qui en propose 10 avec simple inscription.

Pour les solutions plus ou moins gratuites vous avez iCloud évidemment, mais iPhone oblige sinon et j’imagine que vous l’attendiez Amazon photo qui vous propose un stockage illimité si vous avez le prime et 5 go pour stocker vos vidéos.

À vous le choix de votre stockage.