Le Linuxien
Google photo n’a plus d’espace, par quoi le remplacer ?

Bonjour, aujourd’hui sonne la fin de la version gratuite de Google photo, ce stockage illimité de vos photos en ligne afin de pouvoir y accédez de n’importe ou. la vraie question, c’est ou mettre ces photos suite à ce changement ?
Je vais donc vous présenter les alternatives gratuites pour sauvegarder vos photos

Plusieurs solutions

On peut faire le choix du libre, qui peuvent laisser les anglophobes et les gens les moins aguerrit pantois, car de ce côté les seules solutions offert à vous sont de mettre en place un serveur web ou vous irai stocker vos photos, après installation de ceux-ci cela laisse place à de belle interface et deux-trois outils, voire des applications pour votre téléphone.
Pour cela vous pouvez tester : photoprism, Lychee (pas qu’une cagnotte en ligne) ou piwigo, sinon vous pouvez aussi prendre un drive et y placer vos photos comme nextcloud

L’autre solution est de mettre en place un logiciel sur votre nas sur lequel vous donnerai accès à l’extérieur (ce qui est un peu plus accessible) pour ma part sur Synology j’ai trouvé : moments et photo station à vous de, voire dans la catégorie multimédia de votre gestionnaire de paquets/logiciels.

Au niveau des stockages gratuits, on reste souvent limité en place, je vous propose de tester joomeo qui propose 5 GO de photo gratuits et icedrive qui en propose 10 avec simple inscription.

Pour les solutions plus ou moins gratuites vous avez iCloud évidemment, mais iPhone oblige sinon et j’imagine que vous l’attendiez Amazon photo qui vous propose un stockage illimité si vous avez le prime et 5 go pour stocker vos vidéos.

À vous le choix de votre stockage.

Unraid, la virtualisation poussée

Bonjour, en me baladant dans mes flux RSS, j’ai vu passé une actualité au niveau de ce système et me suis donc demander ce que cela était, curieux, je suis allé me renseigner et j’ai appris que cette “marque” était un système d’exploitation d’hyperviseur (payant) mais qui simplifie utilisation d’un hyperviseur.

Grâce à son interface attrayante et son utilisation plus ou moins simple (je la trouve plus simple que d’autre) elle permet aux utilisateurs un peu avisé (il faut un minimum de connaissance en virtualisation ne serai-ce que pour suivre un tuto) de créer un serveur virtuel afin d’émuler plusieurs ordinateurs et mème permettre de créer un NAS (sans VM pour le coup).

Le petit atout supplémentaire que vous pourrez y ajoutez, c’est une carte graphique qui pourra être bien prise en compte et ajouter à votre VM afin de faire un peu de “Gaming”, il faut passer par parsec ou un autre logiciel de prise en main à distance afin de bien voir sa carte graphique.

L’OS vise vraiment un public de niche, car peu d’utilité à cela, les gens qui cherche de la virtualisation vont chercher un outil pro tel promox ou VMWare quant aux “Gameurs” qui souhaiteront avoir un ordinateur a géré à distance se tourneront plus sur stadia ou autre, mais pourquoi pas tester.

Au niveau du prix la licence est au prix de 50 € environs ou ils annoncent 6 appareils de stockage (je ne comprends pas vraiment à quoi ça correspond) et vous pourrez upgrader votre licence à 12 appareils pour 75 € et finalement être tranquille après avoir dépensé 110 €.