Le Linuxien
Amazon Games et son launcher

Bonjour, aujourd’hui on va parler jeux vidéo et si comme moi vous aimez récupérer un peu de jeux gratuits voir découvrir de petits jeux indépendants ou même d’anciens jeux. Vous avez l’habitude de récupéré votre jeu gratuit de la semaine via l‘épic game store. Mais ils ne sont pas les seuls à proposer des jeux gratuits : Amazon games (les créateurs de new world et lost ark) toutes les semaines grâce à prime gaming et Twitch, vous avez l possibilité de récupérer des récompenses en jeux (je pense que cela est connu) mais aussi des jeux sur leur plateforme Amazon games.

Cet exécutable permet de récupérer et installer de nombreux jeux, certains sont issue de studio indépendant, mais d’autre sont des jeux rétro, mais aussi de gros titre.(la liste totale ici).

Ce mois si, nous sommes gâtés, car on pourra toucher à des jeux comme The Elder Scrolls IV : Oblivion GOTYPlants vs Zombies : Bataille pour Neighborville et Monkey Island 2 : LeChuck’s Revenge, pour les plus connus.

Donc si vous avez déjà votre abonnement prime (pour vos commandes rapides) vous pouvez accéder à la totalité de la bibliothèque Amazon et réclamer ceux qui approche par la suite. Si vous ne passez pas par Twitch, télécharger le launcher et à chaque mise à jour de nouveau pack vous serez informer directement depuis la page principale du logiciel.

Netflix et le gaming, ça arrive très vite

Bonjour, aujourd’hui on va parler Netflix et pas pour parler de ses meilleures séries ou film, mais bien de jeux vidéo.

Ces derniers jours la plateforme à lancer en Pologne (pourquoi là-bas peut être à cause de leur première sortie) leur plateforme de jeux vidéos.

Avec Stranger Things, la société lance son premier jeu mobile. Pour le moment, il ne parle pas de cloud gaming, mais simplement de télécharger des jeux Netflix directement depuis cette application. Netflix Geeked va proposer une banque de jeux et logiciel (logiciel pas encore prévu) à télécharger pour le moment installer une application vous renvoie sur Google play store, après avoir installé et lancer celle-ci il vous demandera votre compte Netflix.

Niveau financier, aucun surcout n’est prévu, votre abonnement Netflix suffira à utiliser les jeux de la plateforme.

Dans les suppositions, j’espère que Netflix pourra se détacher de Google play pour le téléchargement des applications et donc plus besoin d’authentification : votre compte sera directement connecté sur chaque app (comme Google play en cliquant sur le logo, vous êtes connecté sur votre application). Par la suite, on s’espère que ce petit début va leur ouvrir la porte à de plus grandes options : comme prévu le cloud gaming et autres systèmes d’avenir.

Steam deck

Bonjour, aujourd’hui on va parler d’une annonce sorti hier la future (plus ou moins) sortie d’une console portable de la part de valve : le steam deck

La nouvelle console portable de Steam qui va chercher à concurrencer la Switch, une manette avec écran tactile intégrer de 7 pouces la configuration de la manette ressemble à celle des duals shocks de PlayStation, avec des joysticks assez proches afin de pouvoir les utiliser comme contrôle principal (supposition). Comme sur leur Steam link la manette qui n’a pas fonctionné il ce sont mis deux pads tactiles en dessous.

Au niveau configuration de la machine je vous mets cela :
Calcul
Processeur APU AMD
Processeur : Zen 2 4 c/8 t ; 2,4 à 3,5 GHz (jusqu’à 448 Gflops FP32)
Processeur graphique : 8 UC RDNA 2 ; 1 à 1,6 GHz (jusqu’à 1,6 Tflops FP32)
Puissance de l’APU : 4 à 15 watts
Mémoire vive RAM LPDDR5 de 16 Go (5500 MT/s) CapacitéeMMC de 64 Go (PCIe Gen 2 ×1)
SSD NVMe de 256 Go (PCIe Gen 3 ×4)
SSD NVMe ultra rapide de 512 Go (PCIe Gen 3 ×4)
Tous les modèles ont un emplacement pour carte microSD ultra rapide
Contrôles et entrées
Commandes manette Boutons A B X Y
Croix directionnelle
Gâchettes analogiques gauche et droite
Gâchettes hautes gauche et droite
Boutons Affichage et Menu
4 boutons poignées affectables
Sticks analogiques 2 sticks analogiques de taille normale avec toucher capacitif
Retour haptique haute-définition Trackpads2 trackpads carrés de 32,5 mm à retour haptique
Latence améliorée de 55 % par rapport au Steam Controller
Sensibilité à la pression pour configurer la force appliquée aux clics
Gyroscope IMU à 6 axes
Écran
Résolution1280 × 800 px (format 16:10)
Type Écran LCD collé optiquement pour une meilleure lisibilité
Taille de l’écran 7″ de diagonale
Luminosité Valeur typique : 400 cd/m²Fréquence de rafraichissement60 Hz
Tactile Oui
Capteur de luminosité ambiante
Connectivité
Bluetooth 5.0 (compatible avec contrôleurs, accessoires et matériel audio)
Wifi double bande 2,4 GHz et 5 GHz, MIMO 2 × 2, IEEE 802.11a/b/g/n/ac
Audio
Canaux Stéréo avec DSP intégré pour une immersion sonore
Microphones Prise casque/microPrise écouteurs/casque stéréo 3,5 mm
Support écran externe DisplayPort par USB-C, USB-C standard ou Bluetooth 5.0
Alimentation
Entrée Chargeur USB Type-C PD 3.0 de 45 W
Batterie de 40 Wh, entre 2 et 8 heures d’autonomie
Extensions
microSD UHS-I compatible avec SD, SDXC et SDHC
Connecteurs externes pour contrôleurs et écransPort USB-C compatible avec DisplayPort 1.4 Alt-mode ; jusqu’à 8K à 60 Hz ou 4K à 120 Hz, USB 3.2 Gen 2
Dimensions et poids
Dimensions 298 mm × 117 mm × 49 mm PoidsEnviron 669 grammes
Logiciel
Système d’exploitation SteamOS 3.0 (basé sur Arch)
Bureau Plasma de KDE

Donc niveau configuration on est pas mal, mais la machine pêche un peu sur l’écran qui ne fournira que du 720p, ce qui est malheureux face à la sortie de la nouvelle Switch OLED qui peut sortir du 4k. Ce qui est pas mal est de pouvoir voir à l’œuvre le système SteamOs basé sur Arch Linux qui va pouvoir mettre en avant ces systèmes d’exploitation Linux. Vous allez aussi pouvoir accéder du coup au catalogue Steam (à préciser que cela se lance directement sur la machine et non en cloud).

Les réservations ont commencé aujourd’hui mais les expéditions ne commenceront pas avant décembre 2021.

Je vous mets le lien officiel pour réserver votre console, je regarderai un peu plus tard pour éventuellement en réservé une ou en acheter une en décembre .

Windows 11 :l’essentiel de ce qui intéresse

Bonjour, hier , été présenté la conférence Microsoft pour dévoiler Windows 11. Je l’ai donc suivi en direct avec d’un coter la présentation de Windows et de l’autre korben qui été pas mal accompagné.

On va donc revenir sur ce qui a été annoncé :
tout d’abord l’interface de base du système avec son menu de marrer et application placer au milieu avec cet effet “dock” personnellement je n’apprécie que très peu, mais comme chez Linux et mac ça tourne pas mal vers cette option, on va devoir se tourner vers cela (même si quelques bruits cours qu’il sera possible de remettre tout plus ou moins à sa place).

Ensuite nous avons eu un retour des widgets, abandonner sur Windows 7 pour des soucis de performances entre autres qui sont remis en place dans un launcher qui les présentera tous ainsi que l’actualité (un peu comme le mode actualité mis en place dans Windows 10, mais avec un peu plus d’évolution).

Nous avons eu un petit pitch sur la covid et la difficulté à se contacter afin de présenter teams qui sera intégré au système et qui remplacera Skype. Il sera plus discret et moins intrusif que son prédécesseur. On y retrouvera les contacts ajouter sur ce logiciel (cela rappel les belles heures de “MSN”) avec une fenêtre qui s’ouvrira avec la conversation et la possibilité de faire un chat ou un meet ( dialoguer ou vidéoconférence).

Le Microsoft store va être revue afin d’être plus épurer et trouver mieux ce que l’on souhaite. Il cherche aussi à mettre en place une catégorie film et série afin de venir titiller Netflix et Amazon pour proposer de la location et achats de séries ou film en VOD. Vous aurez aussi la possibilité tant attendue d’installer vos applications Android sur votre ordinateur et non plus juste un simple mirroring de votre téléphone.

On a ensuite vu le système déjà vu avec quelques leaks de positionnement de fenêtres d’un simple clic en haut de celle-ci, mais aussi le système de bureau virtuel déjà présent, mais qui sera amélioré et valoriser dans le futur version, ou vous aurez un icone de votre barre de tache qui correspondra à un bureau virtuel.

Même au niveau gaming nous avons eu de l’actualité, car il a été annoncé de meilleure compatibilité avec le matériel en place (carte graphique et autre) afin d’exploiter au mieux le matériel et la possibilité de mettre l’autoHDR en place sur les jeux que vous souhaitez, le SSD NVMe qui permettra aux jeux de charger encore plus rapidement. Enfin le gamepass qui va encore se munir de plus en plus de jeux à l’avenir.

Pour l’installation ils ont précisé qu’il faudra absolument une connexion internet et des caractéristiques que je fournis:

  • Processeur : 2 cœurs ou plus de 1 gigahertz (GHz) ou plus rapide, sur un processeur 64-bit
  • RAM : 4 gigabyte (GB) ou plus
  • Espace disque : 64 GB ou plus
  • Carte graphique : Compatible avec DirectX 12 ou WDDM 2.0 driver
  • Affichage : Haute définition (720p) de plus de 23 centimètres de diagonale ou plus
  • Une connexion à internet et un un compte Microsoft sont requis pour l’installation et la première utilisation de Windows 11.
Unraid, la virtualisation poussée

Bonjour, en me baladant dans mes flux RSS, j’ai vu passé une actualité au niveau de ce système et me suis donc demander ce que cela était, curieux, je suis allé me renseigner et j’ai appris que cette “marque” était un système d’exploitation d’hyperviseur (payant) mais qui simplifie utilisation d’un hyperviseur.

Grâce à son interface attrayante et son utilisation plus ou moins simple (je la trouve plus simple que d’autre) elle permet aux utilisateurs un peu avisé (il faut un minimum de connaissance en virtualisation ne serai-ce que pour suivre un tuto) de créer un serveur virtuel afin d’émuler plusieurs ordinateurs et mème permettre de créer un NAS (sans VM pour le coup).

Le petit atout supplémentaire que vous pourrez y ajoutez, c’est une carte graphique qui pourra être bien prise en compte et ajouter à votre VM afin de faire un peu de “Gaming”, il faut passer par parsec ou un autre logiciel de prise en main à distance afin de bien voir sa carte graphique.

L’OS vise vraiment un public de niche, car peu d’utilité à cela, les gens qui cherche de la virtualisation vont chercher un outil pro tel promox ou VMWare quant aux “Gameurs” qui souhaiteront avoir un ordinateur a géré à distance se tourneront plus sur stadia ou autre, mais pourquoi pas tester.

Au niveau du prix la licence est au prix de 50 € environs ou ils annoncent 6 appareils de stockage (je ne comprends pas vraiment à quoi ça correspond) et vous pourrez upgrader votre licence à 12 appareils pour 75 € et finalement être tranquille après avoir dépensé 110 €.