Le Linuxien
Le futur Murena Fairphone 4 est disponible à la précommande

Bonjour, aujourd’hui on va être entre la présentation et l’annonce, car à partir du 1er janvier sera disponible le dernier smartphone de la marque Murena disponible à la précommande.

Tout d’abord vous allez me demander ce que c’est que la marque Murena: c’est une marque française qui depuis quelques années propose des smartphones de marques avec le systeme e/OS/ installer dessus.

e/OS/ est un système d’exploitation basé sur Android (plutôt sur lineageOS qui est un fork Android), mais dégooglisé afin d’éviter tout pistage des GAFAM. La base Android permet de ne pas être perdu, pas mal d’application open source remplace ceux de la version “googliser” et finalement pour télécharger vos applications, un store conçu par les créateurs du e/OS/ récupère les apk et leurs dernières versions afin de l’installer sur votre téléphone. D’autant plus que vous aurez l’approbation d’Edward Snowden pour votre choix d’os qui avait annoncé il y a quelque temps que ces versions open source ou sans traqueur étaient les versions les plus sécuriser quant au point de vue de vos données personnelles (tout dépend aussi de ce que vous en faites)

Avec suppléments d’enquêtes

Pour son futur smartphone la firme prévoit de vendre le Fairphone 4 dans ces deux versions avec leur propre version dégoogliser, pré-commandable à partir du 1ᵉʳ janvier les commandes partirons à partir du 10. Vous recevrez un kit complet (pas comme les smartphones actuels) avec chargeur complet et paires d’écouteurs. Il annonce aussi sur leur site le changement d’avis de 14 jours, le paiement sécuriser (ça semble logique, mais je le précise) une garantie de 12 mois pour les téléphones reconditionné et deux ans minimum pour les neufs.

J’avais voulu tenter l’expérience il y a quelque temps sur d’ancien smartphone, mais commandant mes smartphones en Chine le bootlader n’est pas très accessible et ne permet pas forcément de changer d’OS (cheh à moi).

Si vous souhaitez faire un tour sur leur boutique ça se passe ici.

Data.gouv.fr une refonte du site que je ne connaissais pas vraiment.

Bonjour, aujourd’hui on va parler un peu de la refonte d’un site gouvernemental, mais aussi vous le présentez.

data.gouv.fr j’en avais entendu parler quand il est sorti, j’ai check quelque utilité du site, mais rien de probant, car celui-ci ne proposer que des services pour les habitants de paris et ses alentours (Île-de-France quoi), le trajet des RER, la circulation dans paris, les habitants dans les Yvelines, le taux d’agriculteur en seine et marne et plein d’autres outils.

à l’heure actuelle le site à pas mal évoluer, j’y suis retourné grâce à une annonce de la mise à jour du site qui m’a fait rappeler que de base le site n’était pas ouf, mais quand j’y suis retourné, la déjà le site à de la gueule et l’ont peu retrouvé toutes les informations liées de près ou de loin aux sites du gouvernement

on va faire le point sur les catégories et ce qu’ils permettent de trouver :

dans l’onglet “données” : on retrouve les sites liés au gouvernement avec un rangement exhaustif, pour un utilisateur lambda, je pense que l’outil de recherche est bien assez utile pour ce que l’on souhaite. un petit exemple en dessous :

donc là en cherchant la CNIL, je vois tous ceux à qui ils sont liées et je peux cliquer sur un des articles afin de connaitre la procédure qu’ils peuvent mettre en place là dans notre cas la vérification de fichier par la CNIL, tout est précisé comment ils doivent procéder pour vérifier et ce que les administrateurs réseaux doivent sauvegarder avec des docs et au cas où en cliquant sur le profil de la CNIL nous pouvons les contacter.

pour l’onglet réutilisations, nous y retrouveront toutes les données utilisables telles des cartes, agenda, graphiques …

ici on cherche à savoir si notre maison est fibré, on peut chercher via les teste d’éligibilité regarder le déploiement de la fibre via une carte ou autres et accédez aux services liés.

l’onglet organisation recense toutes les entreprises liées aux sites qui ont un article ou un lien externe sur le site.

vous avez la possibilité de créer un compte sur le site afin d’agrémenter les articles, suivre des informations et autres.

ce site se présente un peu comme un Google des informations françaises et peut être utile sur toutes les questions administratives ou autres .

le tout numérique jusqu’aux documents officiels ?

bonjour, avec le vote le mois dernier de la mise en place du pass sanitaire, l’État français se pose la question avec l’Europe afin de passer tous les documents officiels de manière numérique .

tout d’abord, la France est notée parmi les pires en matière de télécom (ça s’améliore avec l’arriver de la fibre partout) en autre, car beaucoup de sites administratifs, d’institutions et autre outil sont pas prévu pour accueillir trop d’utilisateurs à la fois voir des bugs courent. On a tous entendu aux informations ou vu que les derniers jours des impôts ou à la fin des validations de feu (post-bac) les sites tomber à cause d’un trop gros nombre d’utilisateurs présent aux mêmes moments. la CAF, qui tous les ans plus ou moins à un bug qui pose des difficultés aux nombreuses personne utilisant le service .

Bon je parle de ces mauvais côté, car je me demande es ce que la France est prête ?

Mais, pour trouver le pionnier en la matière, il faut se tourner vers l’Estonie. Depuis le début des années 2000, le petit pays des rives baltiques s’est mis en tête de créer sa « société digitale et dématérialisée » et s’est engagé dans une politique de dématérialisation générale. Depuis 2002, l’état, dans lequel 96% des foyers paient leurs impôts en ligne, a mis en place une carte d’identité digitale. Associée à deux codes secrets personnels, elle permet de justifier de son identité depuis n’importe quel ordinateur, et consigne tous les éléments de la vie quotidienne, billets de train et d’avion compris. Mieux, l’Estonie a récemment mis en place une carte d’identité sur téléphone, prenant la forme d’une carte SIM. Pour prouver son identité, son seul smartphone suffit, ce dernier contenant les mêmes données qu’une carte d’identité ou un passeport standard. Une simplification administrative radicale qui économiserait chaque mois au gouvernement estonien une pile de papiers de la taille de la tour Eiffel. Cette commodité commence à faire des émules en Europe. Après l’ère des documents d’identité électroniques, puis biométriques, celle de l’identité numérique semble se dessiner, amenant avec elle toutes les problématiques de sécurisation des données.tourmag

l’éventuel souci du pays et de suivre l’exemple sois de pays bien plus gros qu’eux les États-Unis par exemple ou rester en Europe, mais en regardant que sont voisin allemand ou anglais, mais même de ce point de vue on est derrière on nous explique souvent que ça fonctionne pas de la même manière, mais on arrive au même résultat. la meilleure option, je pense serai de prendre pour exemple les pays du nord est comme l’Estonie, Norvège, Suède, Finlande qui sur tous les points fonctionne bien mieux que chez nous.

Assez parler de l’état numérique de la France, parlons de ce processus de numérisation des papiers officiels

donc la carte d’identité qui ressemblerai au nouveau permis de conduire liée à votre compte en ligne afin de pouvoir d’identifier qui pourrait éventuellement remplacer le france-connect .

votre compte d’identité national qui pourra vous permettre de vous connecté à plein d’autres services du gouvernement.

À terme, l’objectif et de créer une application, qui détiendra votre carte d’identité votre permis de conduire et autres documents officiel, cela permet, aux frontières de passer d’un pays à l’autre grâce à un QR code que vous présenterez au départ de votre avion et duquel ils pourront vérifier vos informations et la validité de ceux-ci.

il parle aussi de validation de l’âge légal avec cette application qui vous demande de sortir une attestation sur l’honneur et vous transforme tout cela en QR code pour un casino ou autre.

tout cela est bien joli, mais la question la plus poser ces derniers temps avec cette annonce ou même l’annonce du pass sanitaire, c’est ou parte ces données ? il faut que tout ceux-ci soient sécurisé, accessible aux plus grands nombres et qu’aucune vente de données soit possible, j’ai vu pas mal de proposition qui souhaiterai mettre en place les serveurs de données dans un pays neutre à l’Europe, pour éviter tous conflits aux seins de cette mise en place, ce qui peut être la solution.

Les Traqueurs Web

Hier en regardant les actualités sur TF1, la chaine a proposé dans leurs informations un reportage sur la collecte de données personnels et les procédures de collecte. Ce qui ne me plait pas forcément sur ces sujets qu’ils présentent, c’est qu’ils racontent comment font les entreprises/personnes pour récolter ces informations mais en aucun cas ils n’expliquent comment se défendre et protéger vos données ou juste avec ” avec un bon antivirus vous serez protégé” (ce qui est faux dans le cadre littéral de l’antivirus)

D’abord qu’est-ce qu’un traqueur web ce sont surtout des programmes placée sur des sites web qui permettent de récolter les informations fournirent par celui-ci

Quand la télévision vous expliques que votre antivirus vous protège de ces traqueurs ce n’est pas le logiciel en lui-même mais les extensions que vous pouvez mettre en place sur votre navigateur, comme d’autre extension que vous pouvez trouver sur le store de Firefox et chrome.

Mais déjà auparavant certain navigateur peuvent mettre en place des bloqueurs directement au cœur de leur applications c’est le cas pour opéra (et ces descendant néon, GX) brave, Vivaldi et certainement safari chez Apple (pas trop les moyens de tester), pour les autres, il faudra installer une extension sur le store approprier .

Je vous mets avec cet article les vidéos de Micode un Youtubeur High-tech (vous en avez peut-être déjà entendu parler) qui suit plus ou moins vos données personnels un reportage intéressant et très informatif.